Navigation – Plan du site
2
Karimov, Èl’ër [Elyor]

Regesty kazijskix dokumentov i xanskix jarlykov xivinskogo xanstva XVII – načala XX v. / Les registres de documents des qazis et les yarlik du khanat de Khiva du XVIIème au début du XXème siècle. Sous la dir. de È. V. Rtveladze ; préface par Catherine Poujol, Nacional’noe Obščestvo molodyx učënyx Uzbekistana – Gosudarstvennyj Muzej-zapovednik “Ičan-Kal‘a” – Institut Français d’Études sur l’Asie Centrale (IFÉAC), Tachkent, Fan, 2007, 224 p., 101 illustr. noir-et-blanc, 1 annexe, bibliographie.

Compte-rendu réalisé par Maria Szuppe

Entrées d’index

Rubriques :

1.1. Bibliographie
Haut de page

Texte intégral

1De valeur inégale d’une partie à autre, mais avec des photographies de très belle qualité permettant le travail direct sur ces reproductions de documents, ce répertoire recense des documents provenant de deux collections privées anonymes et d’un fonds d’archives du Musée national de l’Ičān-Qal‘a à Khiva (Ouzbékistan). Il s’agit de documents juridiques provenant des officines des qāḍī (divers actes légaux, dont deux donations en vaqf ; décisions de justice etc.), et de décrets et divers ordres royaux (yarliq) issus par des khans arabshahides (quelques documents seulement) et par des khans qonghrats de Khiva, surtout les deux derniers souverains Sayyid Moḥammad Khān (1856-1864) et Moḥammad-Raḥim Khān II (1864-1910). L’ouvrage se compose de trois parties, dont la première constitue une introduction générale (p. 15-55). Celle-ci présente quelques caractéristiques des collections décrites, et s’attache ensuite à décrire les règles présidant au travail des cours de justice, des procédures habituelles, des devoirs du qāḍī etc. À la fin de la Partie I, l’A. revient de nouveau sur les caractéristiques des documents présentés, dans une section particulière. La deuxième partie contient les descriptions des documents articulées en trois groupes, c’est-à-dire par collection (p. 59-114) ; elle est suivie d’une « Annexe » (p. 115) contenant la traduction en russe (apparemment du persan) d’une « lettre d’un commandant militaire de l’émir de Boukhara » datée de 1254/1838 (mais il n’est pas précisé de quelle collection cette lettre fait partie, ni pourquoi elle s’est trouvée incorporée dans le présent catalogue), ainsi que d’une bibliographie. La troisième partie donne les reproductions photographiques des documents décrits (p. 123-223).

2La Partie II constitue donc le cœur même de l’ouvrage avec une première section, intitulée « Description des documents de qāḍī » (p. 59-92), alignant les descriptions de 73 documents de la première des deux collections privées. Ces descriptions sont indiquées par la lettre Q et numérotées de 1 à 73. Dans cette collection, 40 documents sont en torkī ou turc čaġatāy (Q3, et Q26-Q64), 24 en persan (Q1, Q2, et Q4-Q25) et 9 en arabe (Q65-Q73 qui sont en réalité les textes des rivāyat, annotations juridiques, par des qāḍī différents). Le plus ancien de ces documents, un vaqf-nāma en persan, est daté de 1191/1777 (n° Q3) ; le plus récent, de 1344/1925 (n° Q64).

3La deuxième section (« Descriptions des yarliq royaux. Collection privée », p. 93-96) décrit cinq yarliq des khans de Kiva qui font partie d’un fonds privé (auquel on se réfère comme « Y-p »). Tous constituent les lettres de nomination (nešān) à des postes de qāḍī ou de ra’īs / kal’a dans diverses localités du khanat. Ces cinq documents, présentés dans l’ordre chronologique, s’échelonnent entre 1272/1856 (n° Y-p 1) et 1295/1878 (n° Y-p 5) ; ils portent tous les sceaux personnels des khans de Khiva. Dans cette partie du catalogue, les descriptions n’indiquent pas la langue des documents.

4La troisième section de cette Partie II, est consacrée aux quatorze yarliq écrits en torkī et conservés dans le fonds du Musée de l’Ičān-Qal‘a à Khiva (= Y-i), présentés eux aussi dans l’ordre chronologique, en commençant avec le yarliq émis par le khan arabshahide Anuša Moḥammad en 1075/1665 (cf. n° Y-i 1 ; décor dans les marges du document), et en terminant avec celui de Moḥammad-Raḥim Khān II Qonghrat, daté de 1325/1908 (cf. n° Y-i 14 ; la description de ce yarliq n’indique pas la langue, mais il s’agit bien du turc čaġatāy). Les sceaux des khans sont aussi visibles sur ces documents, aux côtés de ceux des divers qāḍī.

5Les descriptions résument le contenu des documents, ainsi que ses principaux éléments codicologiques (type d’écriture, encre, papier, dimension etc.). Elles mentionnent également la présence des sceaux et donnent le contenu de leurs inscriptions. De nombreux noms de personnes, noms géographiques, termes techniques etc. présents dans les documents constituent bien entendu la richesse de ce catalogue. Cependant l’absence d’index en fin d’ouvrage – pourtant élément standard des publications de ce type selon les normes actuellement en vigueur – en complique fortement l’usage. Ce défaut, qu’il aurait pourtant été simple d’éviter, fait en réalité perdre à cette publication une grande partie de son impact scientifique, en la ramenant au niveau d’un simple recueil de documents, certes inédits, mais dont il faut rechercher soi-même des éléments de contextualisation (figures et lignées de qāḍī, personnalités régionales, noms de localités, mosquées en activité, objets et types de transactions…) à travers la lecture de tous les documents du volume.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Szuppe. Karimov, Èl’ër [Elyor], « Regesty kazijskix dokumentov i xanskix jarlykov xivinskogo xanstva XVII – načala XX v. / Les registres de documents des qazis et les yarlik du khanat de Khiva du XVIIème au début du XXème siècle. Sous la dir. de È. V. Rtveladze ; préface par Catherine Poujol, Nacional’noe Obščestvo molodyx učënyx Uzbekistana – Gosudarstvennyj Muzej-zapovednik “Ičan-Kal‘a” – Institut Français d’Études sur l’Asie Centrale (IFÉAC), Tachkent, Fan, 2007, 224 p., 101 illustr. noir-et-blanc, 1 annexe, bibliographie. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 2, mis en ligne le 15 février 2012, consulté le 17 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39079

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page