Skip to navigation – Site map
10
Philip Huyse

« Late Sasanian Society between Orality and Literacy », in : Vesta Sarkhosh Curtis, Sarah Stewart, eds., The Sasanian Era. The Idea of Iran. Vol. 3, London, Tauris, 2008, p. 140-155.

Book review by Samra Azarnouche

Index terms

Top of page

Full text

1Les textes moyen-perses de la période sassanide tardive et ceux du début de la période post-sassanide ne s’accordent pas sur l’attribution de l’écriture de l’Avesta à Zoroastre. Cet argument apparaît parmi ceux que l’A. va exploiter pour illustrer la transformation subie à cette époque charnière, par la société iranienne, société à mi-chemin entre l’oralité et l’écriture, bien qu’attachée d’avantage à la mémorisation qu’à la scripturalisation. Estimer la date de la mise par écrit des textes avestiques – largement débattue jusqu’à présent – est l’enjeu majeur d’une telle analyse. Cette date dépend directement de la phase finale du développement de la cursive utilisée dans les textes moyen-perses. À des indices paléographiques s’ajoutent des preuves strictement historiques pour démontrer que l’époque de Khosro I (531-579) est sans doute la plus propice : c’est sous son règne que l’élite religieuse mazdéenne, dépourvue de ses prérogatives, ressent pour la première fois la nécessité de disposer d’un canon écrit afin de regagner son autorité compromise.

Top of page

References

Electronic reference

Samra Azarnouche. Philip Huyse, « « Late Sasanian Society between Orality and Literacy », in : Vesta Sarkhosh Curtis, Sarah Stewart, eds., The Sasanian Era. The Idea of Iran. Vol. 3, London, Tauris, 2008, p. 140-155. », Abstracta Iranica [Online], Volume 31 | 2011, document 10, Online since 15 February 2012, connection on 11 December 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39103

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page