Skip to navigation – Site map

HomeAbstracta IranicaVolume 314. Histoire, période musulmane4.1. Histoire médiévaleMichal Biran. « Diplomacy and Cha...

4. Histoire, période musulmane
4.1. Histoire médiévale
126

Michal Biran. « Diplomacy and Chancellery Practices in the Chaghadaid Khanate. Some Preliminary Remarks », in : D. Aigle, P. Buresi, dir.,Les relations diplomatiques entre le monde musulman et l’Occident latin, (XIIe-XVIe siècle). Vol. spécial d’Oriente Moderno, vol. 88/2, 2008, p. 369-393 [numéro thématique].

Florent Souris

Index terms

Personnes citées:

D. Aigle, P. Buresi
Top of page

Full text

1L’A., à travers cet article, rédige une première approche globale et claire de la diplomatie du khanat Djaghataï. L’A. caractérise la diplomatie mongole djaghataïde en deux types, une diplomatie dite politique et une autre formelle. L’une se résume aux demandes de soumission, d’alliances ou de soutiens militaires, l’autre à l’expression de l’amitié ou encore à l’ascension d’un nouveau khan. Une première conclusion est rapidement établie sur les émissaires. Leur identité et leurs capacités respectent les normes diplomatiques de l’époque. L’A. nous offre aussi un premier tracé des différentes voies d’ambassades prises pour rejoindre les différents khanats ou royaumes en relation avec les Djaghataï. Il y apparaît une forte présence de l’oralité que la multiplicité des contacts avec les chancelleries étrangères a fait évoluer vers une forme mixte entre oral et écrit. Au sujet des titulatures et des protocoles diplomatiques des lettres d’ambassades, l’A. décrit un type général incluant la formule üge manu en début de texte et scellé par un sceau portant le tamġa djaghataïde. Cela fait dire à Dai Matsui, cité par l’A., que l’on est en présence d’« un style honorifique djaghataïde ». L’A. précise également que les missives utilisaient l’alphabet ouighour. M. Biran souligne que l’usage du terme yarliġ et non üge dans ces missives révèle la vision qu’avaient les sujets djaghataïdes de leur prince. Si la titulature ne s’écarte pas des normes mongoles, le rebelle Yasawur s’oriente vers un type plus original. Cette courte mais pointilleuse étude permet de fixer les bases sur un thème encore peu traité.

Top of page

References

Electronic reference

Florent Souris, “Michal Biran. « Diplomacy and Chancellery Practices in the Chaghadaid Khanate. Some Preliminary Remarks », in : D. Aigle, P. Buresi, dir.,Les relations diplomatiques entre le monde musulman et l’Occident latin, (XIIe-XVIe siècle). Vol. spécial d’Oriente Moderno, vol. 88/2, 2008, p. 369-393 [numéro thématique].”Abstracta Iranica [Online], Volume 31 | 2011, document 126, Online since 11 October 2012, connection on 20 June 2024. URL: http://journals.openedition.org/abstractairanica/39288; DOI: https://doi.org/10.4000/abstractairanica.39288

Top of page

Copyright

The text and other elements (illustrations, imported files) are “All rights reserved”, unless otherwise stated.

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search