Navigation – Plan du site
57
Nunn, Astrid

« Die Phönizier und ihre südlichen Nachbaren in der achämenidischen und frühhellenistischen Zeit : Ein Bildervergleich », in : M. Witte, J. F. Diehl, eds., Israeliten und Phönizier. Ihre Beziehungen im Spiegel der Archäologie und der Literatur des Alten Testaments und seiner Umwelt. Fribourg/Göttingen, 2008, p. 95-123. (OBO 235)

Compte-rendu réalisé par Rédaction

Texte intégral

1Le thème du petit colloque, dont les actes sont publiés dans le vol. OBO 235, était le rapport entre les Israélites et les Phéniciens dans la seconde moitié du premier millénaire av. J.-C. (cf. aussi c.r. n° 43, 46). Dans cet article, l’A. a plus précisément comparé le matériel archéologique d’époque achéménide et paléo-hellénistique trouvé d’une part dans les provinces de Judée et de Samarie et d’autre part en Phénicie. Le matériel consiste en terres cuites, en ronde-bosse, en petits encensoirs de pierre, en sceaux, en amulettes, en céramique grecque importée et en monnaies. Le résultat n’est pas nouveau : les terres cuites et la plastique manquent en Judée et Samarie contrairement aux sceaux, aux encensoirs, aux amulettes, à la céramique grecque et aux monnaies. Comment peut-on interpréter les images et que signifie leur présence ou leur absence ? L’interprétation commune du manque d’effigies est celle de l’application du refus des images par la religion israélite. Selon l’A. la religion en Phénicie achéménide évolue vers un dieu personnel qui prend une importance inconnue jusqu’ici. Peut-il y avoir un lien entre la disparition des effigies en Judée et Samarie à la fin de l’âge du fer et une nouvelle recherche religieuse commune à tout le Levant rendant ainsi l’attraction d’images, e.a. phéniciennes, encore plus dangereuse ? D’autre part, le culte en milieu polythéiste phénicien était à la fois iconique et aniconique. L’A. suggère une nouvelle réflexion sur la signification de l’iconisme et de l’aniconisme qui pourrait nous faire sortir de l’impasse interprétative du manque d’images en Judée et Samarie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rédaction. Nunn, Astrid, « « Die Phönizier und ihre südlichen Nachbaren in der achämenidischen und frühhellenistischen Zeit : Ein Bildervergleich », in : M. Witte, J. F. Diehl, eds., Israeliten und Phönizier. Ihre Beziehungen im Spiegel der Archäologie und der Literatur des Alten Testaments und seiner Umwelt. Fribourg/Göttingen, 2008, p. 95-123. (OBO 235) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 57, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39421

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page