Navigation – Plan du site
193
Ju Burjakov

« L’extraction minière en Asie centrale aux VIIIe-XIe siècles de notre ère », in : É. de La Vaissière, éd., Islamisation de l’Asie centrale. Processus locaux d’acculturation du VIIe au XIe siècle. Paris, 2008, p. 257-274. (Studia Iranica, Cahier 39)

Compte-rendu réalisé par Frantz Grenet

Entrées d’index

Rubriques :

5.3. Asie centrale
Haut de page

Texte intégral

1Il s’agit essentiellement des mines d’argent. L’A., à qui sont dues les études fondamentales sur les mines du Chāch, élargit ici l’enquête (d’après les enquêtes archéologiques publiées) à celles du Talas et à celles dites du « Wakhān » dans les sources (elles étaient en réalité plus au nord, dans le Shughnān, à des altitudes comprises entre 3600 et 6000 m). Toutes ces régions minières furent incluses dans l’État samanide auquel elles assurèrent un monnayage d’argent abondant et stable.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Frantz Grenet. Ju Burjakov, « « L’extraction minière en Asie centrale aux VIIIe-XIe siècles de notre ère », in : É. de La Vaissière, éd., Islamisation de l’Asie centrale. Processus locaux d’acculturation du VIIe au XIe siècle. Paris, 2008, p. 257-274. (Studia Iranica, Cahier 39) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 193, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39627

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page