Navigation – Plan du site
201
Sundermann, Werner

« Zoroastrian motifs in non-Zoroastrian traditions ». Journal of the Royal Asiatic Society, Series 3, Vol. 18, Part 2, 2008, p. 155-165.

Compte-rendu réalisé par Samra Azarnouche

Entrées d’index

Rubriques :

6.1. Zoroastrisme
Haut de page

Texte intégral

1L’A. présente trois éléments témoignant de l’influence du zoroastrisme dans d’autres traditions religieuses : 1. L’une des figures importantes de la démonologie talmudique est Asmodée, que l’on voit d’abord apparaître dans le Livre de Tobie, 3, 8, comme démon présidant aux péchés de luxure. Son nom en grec (Asmodaios) dériverait, par le biais le l’araméen *ašm(ə)dēw, du moyen-iranien (sans doute du parthe) *išm(ə)dēw (avestique aēšmō daēuuō « démon de la colère »). 2. La personnification des actions de l’homme dans l’eschatologie manichéenne apparaît sous la forme d’une jeune fille, emprunt direct de la Daēnā zoroastrienne, 3. Dans l’épisode du « Trône volant » de Key Kāvūs, un vers mal compris par Mohl (II, 1976, p. 44-45, ligne 395) trouve une interprétation grâce à une tradition religieuse transmise par le Dēnkard et le V.II : c’est grâce à la protection de la fravaši du futur Khosrō que le roi sort indemne de sa chute.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samra Azarnouche. Sundermann, Werner, « « Zoroastrian motifs in non-Zoroastrian traditions ». Journal of the Royal Asiatic Society, Series 3, Vol. 18, Part 2, 2008, p. 155-165. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 201, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39639

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page