Navigation – Plan du site
214
Jullien, Florence

Le monachisme en Perse. La réforme d’Abraham le Grand, père des moines de l’Orient. Louvain, Peeters, 2008, xxx-293 p. (Corpus Scriptorum Christianorum Orientalium 622, Subsidia 121)

Compte-rendu réalisé par Philippe Gignoux

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Abraham le Grand, considéré comme le Père des moines de l’Orient, suscita par sa réforme au sein de l’Église syro-orientale un véritable renouveau du monachisme et de l’ascétisme au VIe siècle. Son monastère au mont Izla, sur la frontière septentrionale de l’empire sassanide, devient un pôle d’excellence au service de la théologie dite “nestorienne” et de la diffusion de la culture monastique, analogue à ce qu’était, pour la vie intellectuelle, l’école de Nisibe. Les fondations qui se réclameront de la paternité spirituelle d’Abraham de Kashkar contribueront au rayonnement exceptionnel de ce courant réformateur à travers la Babylonie, la Susiane et la Perse, et à la pérennité des communautés chrétiennes syro-orientales confrontées à d’autres courants christologiques et à l’arrivée de l’islam. La grande avancée missionnaire qui atteindra son apogée sous le patriarche Timothée Ier trouva dans le monachisme réformé son socle et son ferment. Cet important ouvrage a reçu le prix Bordin de l’AIBL.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Gignoux. Jullien, Florence, « Le monachisme en Perse. La réforme d’Abraham le Grand, père des moines de l’Orient. Louvain, Peeters, 2008, xxx-293 p. (Corpus Scriptorum Christianorum Orientalium 622, Subsidia 121) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 214, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 22 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39661

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page