Navigation – Plan du site
239
Colby, Frederick S.

The Subtleties of the Ascension: Early Mystical Sayings on Muhammad’s Heavenly Journey. Fons Vitae, 2006, 267 p. (The Fons Vitae Sulami Series)

Compte-rendu réalisé par Ève Feuillebois-Piérunek

Entrées d’index

Rubriques :

8. Soufisme
Haut de page

Texte intégral

translated & annotated by

1Voici la première traduction en anglais d’un ouvrage du Xe s., consacré au Me‘rāj du Prophète et récemment découvert. Il contient 56 textes de la plume de soufis tels que Ḥallāj, Junayd et Basṭāmī, et permet de comprendre comment les premiers soufis lisaient et interprétaient le Coran et le ḥadīṯ. Il dévoile la manière dont les mystiques comprirent cet événement-clé de la vie du Prophète, son Voyage nocturne de la Mekke à Jérusalem et son Ascension au Ciel pour y rencontrer la Présence divine, et comment ils en firent un modèle de l’expérience mystique et un guide pour l’instruction spirituelle.

2Jusqu’ici, un écho des premières réflexions soufies à ce sujet nous parvenait à travers un Commentaire coranique du Xe s., compilé par Abū ‘Abd al-Raḥmān Sulamī (m. 1021), ainsi qu’à travers l’œuvre de son disciple, Abū al-Qāsim Qušayrī. Ce nouveau texte, intitulé Les Subtilités de l’Ascension et attribué à Sulamī, constitue une source bien plus directe et bien plus riche des exégèses soufies concernant le Me‘rāj. Quatre grands thèmes sont particulièrement développés. Tout d’abord, le Me‘rāj constitue la preuve du statut exceptionnel et de la faveur dont Moḥammad jouit auprès de Dieu : contrairement aux autres prophètes, en particulier à Moïse, il a pu voir Dieu et lui parler, ce qui suggère qu’il a atteint un état de proximité extrême pouvant être apparenté à celui d’annihilation (fanā’). Ensuite, durant le Voyage, le prophète est décrit comme étant drapé dans la lumière des attributs divins, ce qui suggère une unification avec la Divinité qu’aucun penseur n’avait jusque là osé envisager, en dépit des réflexions déjà entamées sur la Lumière Moḥammadienne. Le troisième thème est celui de la vision de Dieu, une question très controversée même parmi les soufis. Enfin, le silence du Prophète quant à cette expérience est interprété selon le trope poétique du secret gardé par l’amant quant à l’aimé(e), ou attribué aux insuffisances du langage humain et à l’état d’effacement de soi et d’inconscience qui accompagna cette vision.

3Le livre nous permet également de découvrir une autre facette de l’enseignement de Sulamî et apporte une nouvelle pierre à la connaissance du soufisme primitif.

4Ce volume contient le texte arabe des Subtilités de l’Ascension, la traduction anglaise commentée par F. Colby, et une introduction concise mais essentielle sur la littérature consacrée au Me‘rāj en général, et sur ce texte en particulier. Un appendice reprenant des éléments biographiques des auteurs cités, un appareil de notes, et une bibliographie choisie complètent cet ouvrage, le rendant précieux aux spécialistes de l’islam comme à ceux des religions comparées ou de l’histoire culturelle médiévale. Le livre est illustré de miniatures persanes du XVe s., tirées pour la plupart d’un manuscrit de Hérat conservé à la BNF.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ève Feuillebois-Piérunek. Colby, Frederick S., « The Subtleties of the Ascension: Early Mystical Sayings on Muhammad’s Heavenly Journey. Fons Vitae, 2006, 267 p. (The Fons Vitae Sulami Series) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 239, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39712

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page