Navigation – Plan du site
265
Mazdāpūr, Katāyūn

Andarznāme-hā-ye irānī. Tehrān, Daftar-e pažūheš-hā-ye farhangī. 1386/2007, 116 p. (Az Irān če midānam ? 82) [Les recueils parénétiques iraniens]

Compte-rendu réalisé par Samra Azarnouche

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Ce numéro de la collection didactique « Que sais-je sur l’Iran ? » présente une vision globale d’un genre littéraire iranien composé de textes parénétiques et d’écrits sapientiaux. Qu’il soit de portée religieuse ou pragmatique, l’andarz peut se décliner sous plusieurs formes : phrases gnomiques et aphorismes, allégories ou maximes, avec ou sans récit cadre, etc. Après un bref aperçu des thèmes et des textes les plus représentatifs du genre dans la littérature pré-islamique (notamment en pehlevi, les plus célèbres étant le VIIème livre du Dēnkard et les andarz d’Adurbād Mahraspandān), l’A. explore les chemins par lesquels l’andarz iranien s’est immiscé par le biais de la traduction dans la littérature arabe, avant de se pérenniser dans les recueils de sagesse islamique, dans les Miroirs des princes, et dans des chefs-d’œuvre persans en prose comme en vers, allant de Sa‘dī à Sanā’ī, ou de Ġazzālī à Qā’ānī.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samra Azarnouche. Mazdāpūr, Katāyūn, « Andarznāme-hā-ye irānī. Tehrān, Daftar-e pažūheš-hā-ye farhangī. 1386/2007, 116 p. (Az Irān če midānam ? 82) [Les recueils parénétiques iraniens] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 265, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 22 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39763

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page