Navigation – Plan du site
287
al-Ṯaġarī, ‘Emād ben Muḥammad

Ṭūṭī-nāma (Jawāher al-asmār). Ed. Šams al-Dīn Āl-e Aḥmad, Tehrān, Entešārāt-e Ferdows, 1385/2006, lxiv, 720 p.

Compte-rendu réalisé par Anna Livia Beelaert

Texte intégral

1Réimpression de l’édition de Téhéran, 1352/1973. Il s’agit d’une troisième version persane du livre sanskrit Śuka-saptati, un recueil de nouvelles racontées chaque nuit par un perroquet, pour empêcher une femme mariée de rejoindre un amant pendant l’absence de son mari. (Les autres versions furent écrites par Ḍiyā’ al-Dīn Naḫšabī, m. en 751/1350, et par le prince moghol Dārā Šukūh Qāderī, m. en 1069/1659 ; pour les trois versions, voir EIr. s.v. Čehel Ṭūṭī). Cette version-ci est dédiée au sultan ‘Alā al-Dīn Ḫaljī à Delhi vers 713/1313-715/1315 ; l’A., dont le nom ne semble être mentionné dans aucune autre source (p. xxxiii), s’exprime dans un langage orné et, plus encore que Naḫšabī, parsème son texte de citations arabes. L’édition est basée sur le seul manuscrit connu, incomplet et non daté du VIIIe/XIVe s., conservé à la bibliothèque du Parlement à Téhéran (l’éditeur ne donne pas de référence précise, les volumes du catalogue mis à ma disposition n’en font pas mention). Le manuscrit s’arrête au milieu de la quarante-neuvième nuit (des cinquante-deux nuits prévues) et de la quatre-vingt-sixième nouvelle. Le texte est précédé d’une introduction détaillée, et pourvu de notes (p. 535-605) et de nombreux index (p. 607-716).

Šams al-Dīn Āl-e Aḥmad

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anna Livia Beelaert. al-Ṯaġarī, ‘Emād ben Muḥammad, « Ṭūṭī-nāma (Jawāher al-asmār). Ed. Šams al-Dīn Āl-e Aḥmad, Tehrān, Entešārāt-e Ferdows, 1385/2006, lxiv, 720 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 287, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39799

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page