Navigation – Plan du site
292
Mandanīpūr, Šahriyār

Ketāb-e arvāḥ-e Šahrzād : Sāze-hā, šegerd-hā va form-hā-ye dāstān-e now. Tehrān, Qoqnūs, 1383, 314 p.

Compte-rendu réalisé par Julie Duvigneau

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1En plaçant son livre sous légide de Schéhérazade, Šāhriyār Mandanīpūr, qui fut lélève de Golšīrī, réfléchit sur le « nouveau roman iranien », dont il est également un représentant. Ce recueil de textes présente une réflexion théorique sur ce quimplique lécriture dune œuvre de fiction aujourdhui (question du narrateur, du point de vue, système spatio-temporel, intrigue, suspense, focalisation, réception).

2Il reflète le mode de transmission traditionnel du savoir littéraire moderne en Iran : pour Mandanīpūr, la littérature se fait en créant sa propre réflexion sur elle-même, dans des salons décrivains, à Téhéran ou à Chiraz.

3Cest aussi une vaste réflexion sur lhistoire littéraire iranienne et/au sein de « locéan des littératures ».

4LA. affirme que la littérature iranienne sest suffisamment développée au cours des vingt dernières années pour trouver sa voie/voix propre. Il fait à la fois une déclaration damour à la littérature iranienne moderne et encourage la jeune génération, en assumant le rôle de maître, et à la langue persane qui doit accepter linnovation langagière pour sortir de son immobilisme. Ce livre est un guide précieux pour toute une génération de futurs écrivains, en Iran ou ailleurs. Cest la littérature en train de se faire qui nous est donnée à voir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Duvigneau. Mandanīpūr, Šahriyār, « Ketāb-e arvāḥ-e Šahrzād : Sāze-hā, šegerd-hā va form-hā-ye dāstān-e now. Tehrān, Qoqnūs, 1383, 314 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 292, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39808

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page