Navigation – Plan du site
296
Pāyande, Ḥoseyn

Naqd-e adabī va demokrāsī. Jostār-hā-ī dar naẓariye va naqd-e adabī-e jadīd. Tehrān, Nīlūfar, 1385, 288 p.

Compte-rendu réalisé par Julie Duvigneau

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Dans ce recueil d’articles au titre un peu racoleur, l’A., professeur de littérature anglaise à l’université Tabâtabâi à Téhéran, s’interroge sur la place de la critique littéraire dans la société iranienne actuelle ainsi que sur les formes émergentes de narration (notamment la nouvelle courte, « short short story », utilisée fréquemment dans la publicité).

2Tout en faisant le tour des écoles de critiques littéraires du XXe s. (nouveau roman, formalisme russe, déconstructionnisme, post-modernisme, théorie du jeu, psychanalyse), il questionne l’universalisme de la littérature iranienne moderne, le manque de dialogue entre la critique et cette littérature, l’absence d’une critique littéraire proprement iranienne.

3L’A., désireux de faire de l’université un lieu de réflexion et d’innovation pour la littérature contemporaine, contribue lui-même à un tel mouvement, par ses traductions de textes critiques anglais et américains.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Duvigneau. Pāyande, Ḥoseyn, « Naqd-e adabī va demokrāsī. Jostār-hā-ī dar naẓariye va naqd-e adabī-e jadīd. Tehrān, Nīlūfar, 1385, 288 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 296, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 22 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39814

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page