Navigation – Plan du site
301
Athari, Djamal

« La régularisation de l’habitat au sein des banlieues de Téhéran : Eslâmshahr ». Travaux de l’Institut de Géographie de Reims, 127-128, vol. 32, 2006 [paru déc. 2008], p. 83-90.

Compte-rendu réalisé par Bernard Hourcade

Entrées d’index

Rubriques :

15.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Eslāmšahr est emblématique des villes de banlieue de Téhéran, qui ont « explosé » à partir de la révolution islamique avec la multiplication des constructions illégales (« habitat révolutionnaire »). Les plans d’urbanisme n’ont pas réussi à rationaliser l’occupation du sol (le plan de 1986 prévoyait 20 000 habitants quand la ville en comptait déjà 230 000). La normalisation a été faite, et souvent réussie, grâce à une « bonne gouvernance locale », permettant de régler les situations à l’amiable notamment dans le cadre des nombreuses associations (hey'at) et des solidarités ethniques ou religieuses locales, et plus tard par le conseil municipal élu (à partir de 1999).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bernard Hourcade. Athari, Djamal, « « La régularisation de l’habitat au sein des banlieues de Téhéran : Eslâmshahr ». Travaux de l’Institut de Géographie de Reims, 127-128, vol. 32, 2006 [paru déc. 2008], p. 83-90. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 31 | 2011, document 301, mis en ligne le 11 octobre 2012, consulté le 23 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/39824

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page