Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 252. Linguistique2.1. Langues anciennesTouraj Daryaee. Šahrestānīhā ī Ēr...

2. Linguistique
2.1. Langues anciennes
22

Touraj Daryaee. Šahrestānīhā ī Ērānšahr. A Middle Persian Text on Late Antique Geography, Epic, and History. With English and Persian Translations, and Commentary. Costa Mesa (Ca.), Mazda Publishers, 2002, 90 p. (Bibliotheca Iranica : Intellectual Traditions Series, No. 7).

Philip Huyse

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Depuis l’édition critique commentée par Josef Markwart (publiée de manière posthume par G. Messina en 1931), le bref traité pehlevi sur les “Capitales provinciales de l’Ērānšahr”, datant de l’époque post-sassanide, n’avait plus fait l’objet d’une étude approfondie jusqu’à ce que Rika Gyselen en confrontât les données avec celles des sceaux et bulles administratifs (dans St. Ir 17, (1988), pp. 191-206 et La géographie administrative de l’empire sassanide. Res Orientales I. Bures-sur-Yvette, 1989). Plus récemment, une édition avec traduction et commentaire en russe a été publiée par S. Ju. Kasumova, Srednepersidskaja èpigrafika Kavkazkoj Albanii (Derbent), Baku, 1994 (pp. 45-124 : “Goroda Irana. Transkripcija teksta, perevod so srednepersidskogo, vvedenie, kommentarij”), mais celle-ci reste difficilement accessible (Daryaee ne la cite pas dans sa bibliographie) et ne tient de toute manière pas compte des recherches et résultats obtenus par Gyselen. A la lumière des découvertes sigillographiques récentes, une édition moderne et surtout une mise à jour du commentaire étaient par conséquent devenues urgentes. On saura donc gré à Touraj Daryaee d’avoir comblé cette lacune.

2L’A. fournit d’abord une longue introduction détaillée (pp. 1-12), mais passe peut-être un peu trop rapidement sur la date de composition de l’ouvrage (8e s. ?), pourtant très controversée (les dates proposées jusqu’ici varient du 8e au 10e ss.). Vient ensuite une transcription du texte selon le système établi par D. N. MacKenzie (pp. 13-16) ; elle contient de nombreuses améliorations par rapport au texte de Markwart (dont Kasumova était restée elle aussi trop proche). Suivent une traduction en anglais (pp. 17-21) et en persan (pp. 22-25), un commentaire fort utile et informatif (pp. 26-57), le texte en caractères pehlevis avec apparat critique (pp. 59-65), une carte des localités et provinces mentionnées dans le texte (pp. 66 sq.), un glossaire (pp. 69-80) et une bibliographie bien à jour (pp. 81-90). Il n’y a pas de translittération du texte, mais celle-ci peut être reconstituée à base des données dans le glossaire (où il y a quelques coquilles de translittération ou de transcription à signaler, p. ex. dans Ādurbādagān, Az(i)dahāg, Manūčihr, Bastwar, Urhā, ’whl’y, bgd’d, nywš’bwhl’n, ’whrmzd’lthštl, l’myšn). L’impression générale de cette nouvelle édition est dans l’ensemble excellente.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philip Huyse, « Touraj Daryaee. Šahrestānīhā ī Ērānšahr. A Middle Persian Text on Late Antique Geography, Epic, and History. With English and Persian Translations, and Commentary. Costa Mesa (Ca.), Mazda Publishers, 2002, 90 p. (Bibliotheca Iranica : Intellectual Traditions Series, No. 7). »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 22, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 24 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4090 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4090

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search