Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 252. Linguistique2.1. Langues anciennesN. Sims-Williams. Indo-Iranian La...

2. Linguistique
2.1. Langues anciennes
28

N. Sims-Williams. Indo-Iranian Languages and Peoples. (Proceedings of the British Academy), Londres, 2002, 296 p.

Étienne de La Vaissière

Entrées d’index

Personnes citées :

F. Grenet, G.-J. Pinault, Helmut Humbach
Haut de page

Texte intégral

1Ce volume fera l’objet d’un c.r. dans St. Ir. Pour l’Asie centrale signalons notamment : F. Grenet, « Regional Interaction in Central Asia and North-West India in the Kidarite and Hephtalite Period », pp. 203-224, article dans lequel l’A. précise sa chronologie des royaumes kidarites (en plaçant Kidara vers 430), présente des particularités de l’iconographie ephtalite et ses rapports avec la période kidarite, enfin propose de situer Huolu, la capitale des ephtalites tardifs non loin de Surkh-Kotal (Qala‘a-i Ghûrî). Notons aussi : N. Sims-Williams, « Ancient Afghanistan and its invaders: Linguistic evidence from the Bactrian documents and inscriptions », pp. 225-242, article dans lequel l’A. examine les apports en bactrien liés aux conquêtes successives de la Bactriane (héritage achéménide, grec, kouchan, indien, sassanide, ephtalite, chinois, turc) puis revient sur la question des noms des premiers rois kouchans, en privilégiant l’hypothèse sace. On notera au passage qu’il est douteux que le mot yabgu provienne du chinois Xihou (pp. 229-230, suivant à tort Humbach, Baktrische Sprachdenkmäler, 1, 1966, pp. 24-8), le titre étant attesté, notamment chez les Wusun, bien avant que les Han le donnent pour la première fois. Il n’est pas certain non plus qu’il faille faire revivre l’hypothèse de Bivar sur l’équation Asiani-Kouchans : Trogue Pompée écrit au plus tard au début du règne de Tibère (peut-être plus tôt, le dernier évènement d’histoire parthe mentionné date de 10 av. n.è. est c’est la remise en otage à Auguste des fils de Phraate IV) et n’a pu enregistrer la soumission des quatre autres Xihou par Kujula Kadphisès. G.-J. Pinault, « Tocharian and Indo-Iranian: Relations between two linguistic areas », pp. 243-284, examine à la lumière des nouvelles données sur la langue bactrienne la question complexe des apports bactriens en Tokharien (étude sur des cas précis, « droite/gauche », « chef » et « gratitude » en tokharien).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne de La Vaissière, « N. Sims-Williams. Indo-Iranian Languages and Peoples. (Proceedings of the British Academy), Londres, 2002, 296 p. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 28, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 27 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4125 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4125

Haut de page

Rédacteur

Étienne de La Vaissière

EPHE - ENS - Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search