Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 252. Linguistique2.2. Langues vivantes et dialectesV. S. Rastorgueva, D. I. Edel’man...

2. Linguistique
2.2. Langues vivantes et dialectes
33

V. S. Rastorgueva, D. I. Edel’man. Ètimologičeskij slovar’ iranskix jazykov. Tom I : a-ā. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2000, 326 p. Tom II : b-d. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2003, 501 p. [Dictionnaire étymologique des langues iraniennes]

Vincent Hachard

Texte intégral

1Avec la publication de ces deux premiers volumes, les A. se lancent dans une entreprise ambitieuse et inédite : la réalisation d’un dictionnaire étymologique des langues iraniennes. Fruit d’une longue carrière de recherche – sur les langues iraniennes du groupe occidental pour V. Rastorgueva, oriental pour D. Edel’man –, ce dictionnaire ne se veut cependant qu’un travail préliminaire n’excluant pas la réalisation de travaux sur des langues individuelles (telle dictionnaire étymologique du kurde de Cabolov, en cours de publication – cf. c.r. n° 36). Il se donne pour but de reconstruire l’ensemble du vocabulaire irano-aryen commun à partir des items attestés aussi bien en iranien ancien et moyen que dans les langues et parlers modernes, y compris ceux récemment disparus, en situant le fonds lexical ainsi obtenu comme un sous-système du lexique proto-indo-européen. Les entrées sont donc données sous une forme reconstruite (racine, radical, thème ou « mot » selon les cas) proto-iranienne, avec leur étymologie i.e. et leurs cognats dans les autres branches de la famille (avec une attention particulière à l’indo-aryen et au slave), suivi des formes réellement attestées (avestique, vieux perse, mède d’abord, puis langues des périodes moyenne et moderne, occidentales d’une part, orientales de l’autre) ; viennent ensuite les différents dérivés (suffixés, préfixés, composés). Malgré son intérêt synthétique indéniable, ce choix rend le dictionnaire pour l’instant inutilisable pour la recherche de l’étymologie d’un mot précis dans une langue précise : on ne peut donc qu’attendre impatiemment la publication d’un volume final d’index sans lequel on ne pourra exploiter pleinement ce travail ; malheureusement, si l’on table sur un total de 6 vol., il faudra attendre, au rythme actuel des parutions, encore une vingtaine d’années ! La littérature utilisée est pour une moitié environ russe, pour l’autre occidentale ; on y notera quelques omissions (?) surprenantes, comme la grammaire de Hoffmann-Forssman (1996) pour l’avestique ou les Beiträge zu altpersischen Inschriften de Schmitt (1999) pour le vieux perse (la transcription de l’avestique reste d’ailleurs celle qui est traditionnelle). C’est maintenant à chaque spécialiste de juger dans le détail cette entreprise essentielle. Bibliogr. pp. 45-61 (vol. 1), pp. 20-38 (vol. 2 – légèrement actualisée).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Hachard, « V. S. Rastorgueva, D. I. Edel’man. Ètimologičeskij slovar’ iranskix jazykov. Tom I : a-ā. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2000, 326 p. Tom II : b-d. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2003, 501 p. [Dictionnaire étymologique des langues iraniennes] »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 33, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4141 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4141

Haut de page

Rédacteur

Vincent Hachard

BIULO – Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search