Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 252. Linguistique2.2. Langues vivantes et dialectesZara Alievna Jusupova. Kurdskij d...

2. Linguistique
2.2. Langues vivantes et dialectes
38

Zara Alievna Jusupova. Kurdskij dialect avramani : po materialam Divana Saidi. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2000, 150 p. (Jazyki narodov Azii i Afriki). [Le dialecte awromani d’après le Diwan de Seidî]

Vincent Hachard

Entrées d’index

noms/names :

Saidi
Haut de page

Texte intégral

1Le dialecte awromani (hewremanî) est, depuis la première étude de J. de Morgan en 1904, toujours décrit à partir d’une variante vivante. L’A. rompt ici avec cette tradition, puisqu’elle présente un état de langue littéraire et passé, celui représenté par le Diwân du poète Saidi (1784-1848), dont une édition a été publiée à Suleymaniyé en 1971 (Dîwanî Seîdî). L’exposé fournit classiquement (et en graphie latine) des indications sur la phonétique, une description détaillée de la morphologie (avec indications syntaxiques), quelques pages sur la syntaxe (en fait exclusivement dédiée à la « construction possessive »), un glossaire awromani-russe de mots intéressants et deux extraits du Diwân avec leur trad. russe. Dans son introduction, l’A. prend résolument position en faveur du rattachement de l’awromani à l’ensemble kurde (notamment contre MacKenzie). Les éléments relevés (forcément parcellaires puisque tirés d’un corpus fini) sont extrêmement intéressants du fait de leur ancienneté relative et permettent de repérer en awromani « ancien » des traits le rapprochant du kurmandji (en autres, et de façon tout à fait caractéristique, la conservation d’une forme directe ez du pronom personnel de 1ère personne ainsi que la survivance d’une opposition casuelle direct/oblique dans les noms), tandis que d’autres correspondent bien à son regroupement avec l’ensemble kurde central-méridional (notamment la présence de clitiques personnels) : l’inventaire des affinités de ce dialecte avec le kurmandji, le sorani et le gorani est dressé en conclusion par l’A. Une exploitation approfondie de son travail contribuerait probablement à préciser la diatopie et la diachronie des structures d’actance dans la constellation des parlers kurdes. Au total, un ouvrage tout à fait utile. Bibliogr. pp. 148-149.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Hachard, « Zara Alievna Jusupova. Kurdskij dialect avramani : po materialam Divana Saidi. Moskva, Izd. firma Vostočnaja literatura RAN, 2000, 150 p. (Jazyki narodov Azii i Afriki). [Le dialecte awromani d’après le Diwan de Seidî] »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 38, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 21 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4161 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4161

Haut de page

Rédacteur

Vincent Hachard

BIULO – Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search