Navigation – Plan du site
24
Rüdiger Schmitt

Rüdiger Schmitt. « Urartäische Einflüsse im achaimenidischen Iran, vor allem in den Königsinschriften »

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Rüdiger Schmitt. « Urartäische Einflüsse im achaimenidischen Iran, vor allem in den Königsinschriften », in M. Krebernik, H. Neumann (éds.), Babylonien und seine Nachbarn in neu- und spätbabylonischer Zeit. Wissenschaftliches Kolloquium aus Anlass des 75. Geburtstags von Joachim Oelsner, Jena, 2. und 3. März 2007, (AOAT 369), 2014, Münster, p. 195-218.

Texte intégral

1L’influence de l’Urartu sur la Perse achéménide se fait. Sentir par exemple dans les murs cyclopéens, la manière de construire terrasses et enceintes dans les rochers, dans l’architecture religieuse des temples-tours, dans l’emploi de dalles claires et sombres pour les sols et dans les tombes creusées dans le rocher. L’A. ajoute les inscriptions funéraires, dont la titulature royale, l’introduction au texte de l’inscription (« Darius déclare » à Behistun), la filiation et le style de proclamation sont également d’origine urartéenne. Ceci montrerait que la « manière urartéenne » était donc encore une réalité concrète sous Darius et qu’elle doit remonter à Cyrus.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Rüdiger Schmitt, « Rüdiger Schmitt. « Urartäische Einflüsse im achaimenidischen Iran, vor allem in den Königsinschriften » », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 24, mis en ligne le 10 mars 2018, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/42620

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page