Navigation – Plan du site
25
Peter Stein

Peter Stein. « Ein aramäischer Kudurru aus Taymāʼ ? »

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Peter Stein. « Ein aramäischer Kudurru aus Taymāʼ ? », in M. Krebernik, H. Neumann (éds.), Babylonien und seine Nachbarn in neu- und spätbabylonischer Zeit. Wissenschaftliches Kolloquium aus Anlass des 75. Geburtstags von Joachim Oelsner, Jena, 2. und 3. März 2007, (AOAT 369), 2014, Münster, p. 219-245.

Texte intégral

1Tayma, ville située dans le nord-ouest de l’Arabie Saoudite est surtout connue pour avoir été le refuge de Nabonide. Le thème de l’article est la fameuse stèle, envoyée à Paris en 1880 et depuis mise en relation avec le séjour de Nabonide. Sa face consiste en une inscription araméenne nommant ṢLMŠZB, fils de Petosiris. L’A. propose une nouvelle interprétation de la première ligne et, en conséquence, une nouvelle datation non pas néo-babylonienne mais plutôt achéménide. Le verbe ṣdqw de la ligne 12 ne signifierait pas « être juste » mais « faire un présent » et changerait ainsi la signification globale de cette stèle. Souvent interprétée comme l’indice de la fondation d’un nouveau culte, elle devient un « kudurru », donc un document juridique fixant la jouissance de terrain pour ṢLMŠZB et sa descendance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Peter Stein, « Peter Stein. « Ein aramäischer Kudurru aus Taymāʼ ? » », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 25, mis en ligne le 10 mars 2018, consulté le 22 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/42621

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page