Navigation – Plan du site
93
Touraj Daryaee

« Memory and History: The Construction of the Past in Late Antique Persia ». Nāme-ye Irān-e Bāstān 1/2, (hiver 2001-2002 [2002]), pp. 1-14.

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat

Entrées d’index

Auteurs mentionnés :

Ehsan Yarshater, P. Nora, J. Le Goff
Haut de page

Texte intégral

1Depuis que E. Yarshater a soulevé la question « Were the Sasanians Heirs to the Achaemenids », montrant que les premiers n’avaient pas une réelle connaissance de leurs lointains prédécesseurs, d’autres savants ont apporté des arguments allant dans le même sens par l’examen des textes persans, des sources classiques occidentales ou de l’art (voir c.r. n° 113). Les références des Sassanides ne sont pas dans les sources achéménides ou celles de l’époque postérieure, mais, par la volonté des élites, elles sont de l’ordre du mythe et de « l’historiographie sacrée ». Les références des Sassanides relèvent de la mémoire et non de l’histoire, et l’A., s’appuyant sur les travaux de P. Nora et J. Le Goff, remplace christianisme par zoroastrisme. Une piste intéressante, mais on ne voit pas de relation claire entre Achéménides/Kayanides et religion, surtout en l’absence de données sur les croyances de Cyrus et ses successeurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Touraj Daryaee, « « Memory and History: The Construction of the Past in Late Antique Persia ». Nāme-ye Irān-e Bāstān 1/2, (hiver 2001-2002 [2002]), pp. 1-14. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 93, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 15 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4344

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page