Navigation – Plan du site
26
Amélie Kuhrt

Amélie Kuhrt. “State Communications in the Persian Empire”

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Amélie Kuhrt. “State Communications in the Persian Empire” in K. Radner (éd.). State Correspondence in the Ancient World, From New Kingdom Egypt to the Roman Empire. Oxford, New York: Oxford University Press, 2014, xiv-306 p. (Oxford Studies in Early Empires), p. 112-140

Texte intégral

1Pour l’A., l’enjeu est difficile car l’Empire était immense et disparate. Ainsi elle débute par l’énumération des sources (auteurs classiques, Ancien Testament…). Suivent des paragraphes sur l’administration, les routes, les messagers, les langues de communication et les archives avec leurs sceaux. En conclusion, le type de lettre royale achéménide n’existe pas, le Roi ayant à faire à des populations trop différentes. Quels qu’en soient le contenu et la forme, la parole du Grand Roi était toujours écoutée et suivie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Amélie Kuhrt, « Amélie Kuhrt. “State Communications in the Persian Empire” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 26, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/44175

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page