Navigation – Plan du site
16
Jeanne-Nicole Mellon Saint-Laurent

Jeanne-Nicole Mellon Saint-Laurent. Missionary Stories and the Formation of the Syriac Churches

Compte-rendu réalisé par Christelle Jullien
Référence(s) :

Jeanne-Nicole Mellon Saint-Laurent. Missionary Stories and the Formation of the Syriac Churches. Oakland: University of California Press, 2015, XI-XII+209 p., 1 carte. (Transformation of the Classical Heritage 55), ISBN 9780520284968.

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Fruit d’une thèse de doctorat, ce travail a pour objet l’étude des processus de construction de l’orthodoxie des Églises dans la littérature missiologique syriaque. Il couvre un intervalle-temps allant de l’époque apostolique jusqu’au milieu du VIe siècle et se subdivise en sept chapitres, chacun étant consacré à l’une des grandes figures missionnaires de la Mésopotamie : trois de la période apostolique (l’apôtre Thomas, Addaï d’Édesse et Mār Mari), et quatre personnalités syro-orthodoxes, des évêques (Jean d’Éphèse, Siméon de Bēth-Aršam, Jacques Baradée et Aḥūdemmeh) dont la geste nous est connue grâce à l’Histoire ecclésiastique de Jean d’Éphèse lui-même. Il s’agit essentiellement d’une réflexion sur les représentations des origines de l’Église syro-occidentale à travers l’œuvre de Jean d’Asie. Dans le chapitre introductif sont présentées les principales orientations méthodologiques de l’ouvrage ainsi qu’une réflexion sur le prisme idéalisant des hagiographies à l’étude, dont la finalité est avant tout d’esquisser une image de l’expansion des Églises et d’édifier la communauté chrétienne en proposant des modèles d’imitation, dans le contexte de persécutions sévissant alors dans l’empire byzantin à l’encontre des non-chalcédoniens. En cela, la valorisation de figures bibliques, auxquelles sont identifiés les missionnaires, vient appuyer aussi un positionnement christologique. Ce qui explique aussi l’aspect fortement identitaire de ces récits. L’A. insiste sur l’intérêt de cette littérature pour retrouver en filigrane, au-delà du genre même et de ses interprétations, la réalité culturelle et religieuse d’une époque, celle des écrivains syriaques et de leur communauté. Ces récits missionnaires se sont par ailleurs construits dans le cadre de polémiques, et les revendications apostoliques, comme les présentations des succès dans l’évangélisation, servent d’abord à justifier et à légitimer le choix christologique d’une communauté – et finalement son existence même. Sont regroupés à la fin l’ensemble des notes (p. 139-180), une bibliographie (p. 183-199, incluant une présentation des sources) et un index général (p. 201-209). Carte succincte (p. xiii).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christelle Jullien. Jeanne-Nicole Mellon Saint-Laurent, « Jeanne-Nicole Mellon Saint-Laurent. Missionary Stories and the Formation of the Syriac Churches », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 16, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 26 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/44321

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page