Navigation – Plan du site
138
R. Stephen Humphreys

« Ta’rîkh, II. Ecriture historique, 1. Dans le monde arabe ». EI 2 (éd. fr.), t. X, (2002), pp. 290-301.

Compte-rendu réalisé par David Durand-Guédy

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Cet article de synthèse, particulièrement attendu, traite des différents modes de l’écriture historique en langue arabe durant la période médiévale (jusqu’à 1500). Humphreys, à qui l’on doit plusieurs études sur le même thème (notamment dans plusieurs chapitres de son Islamic History, 1991, chap. 3 et 4), présente de manière très claire et intelligente l’état de la recherche sur un sujet qui, notamment pour la littérature des trois premiers siècles, a fait l’objet d’une immense bibliographie, depuis les travaux classiques de Wellhausen (1899) jusqu’à ceux plus récents de Crone, Conrad ou Cameron. Les spécificités posées par l’historiographie primitive, omeyyade et ‘abbasside sont présentées à rebours, en partant des grandes synthèses de la fin du 3e/9e s. et du début du 4e/10e s., dominée par l’œuvre de Ṭabarī.

2Une deuxième partie traite de l’évolution de l’évolution de l’écriture historique « dans les pays du centre et de l’Est » (principalement en Iraq et en Syrie) après la mort de Ṭabarī, en mettant l’accent sur la naissance de l’historiographie persane, l’émergence de genres nouveaux et l’importance prise par les dictionnaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

David Durand-Guédy. R. Stephen Humphreys, « « Ta’rîkh, II. Ecriture historique, 1. Dans le monde arabe ». EI 2 (éd. fr.), t. X, (2002), pp. 290-301. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 138, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 17 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4511

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page