Navigation – Plan du site
8
Inge Nielsen

Inge Nielsen. “Gardens, Palaces and Temples: How may the Gardens and Parks of Royal Palaces of Antiquity Illuminate Power Relationships and Legitimation of Power, and what Roles did Religion in the Form of Temples Play”

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Inge Nielsen. “Gardens, Palaces and Temples: How may the Gardens and Parks of Royal Palaces of Antiquity Illuminate Power Relationships and Legitimation of Power, and what Roles did Religion in the Form of Temples Play” in Joachim Ganzert, Inge Nielsen (Hg.). Herrschaftsverhältnisse und Herrschaftslegitimation. Bau- und Gartenkultur als historische quellengattung hinsichtlich Manifestation und Legitimation von Herrschaft [=Power Relationships and Legitimation of Power Bau- und Gartenkultur as a historical source of the manifestation and legitimation of rule and power]. Symposium 22-24 Oktober 2014. Berlin: LIT Verlag, 2016, p. 113-128. (Hephaistos. Kritische Zeitschrift zu Theorie und Praxis der Archäologie und angrenzender Gebiete)

Texte intégral

1Les deux éditeurs de cet ouvrage, dont I. Nielsen, ont largement publié sur les palais anciens et modernes associés à des jardins ou parcs. À la différence des autres contributeurs qui traitent un monument ou une période, l’A. envisage très largement les palais et jardins du Proche-Orient et du monde méditerranéen antique depuis le 2e millénaire av. J.-C. jusqu’à la conquête arabe. Il s’agit pour elle de définir une typologie à partir de l’organisation spatiale des constructions palatiales associées ou non à un temple mais toujours à un jardin ou parc. La partie bâtie comprend une ou plusieurs constructions, lesquelles entourent un jardin ou au contraire sont incluses dans un jardin ou un parc ou encore sont à côté de celui-ci. Le palais est dans la ville ou en bordure de celle-ci ou bien encore nettement séparé. Par ailleurs, palais et temple sont proches ou bien nettement séparés.

2La typologie établie sur la combinaison variable des trois composants, palais, temple, jardin/parc reste assez théorique et difficile à exploiter à de telles échelles de temps et d’espace.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Inge Nielsen, « Inge Nielsen. “Gardens, Palaces and Temples: How may the Gardens and Parks of Royal Palaces of Antiquity Illuminate Power Relationships and Legitimation of Power, and what Roles did Religion in the Form of Temples Play” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 8, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 26 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/45333

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page