Navigation – Plan du site
11
Javier Álvarez-Mon

Javier Álvarez-Mon, “The Introduction of Cotton into The Near East: A View from Elam”

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Javier Álvarez-Mon, “The Introduction of Cotton into The Near East: A View from Elam”, IJSOIA (International Journal of the Society of Iranian Archaeologists), vol. 1/ n° 2, 2015, p. 41-52.

Texte intégral

1La tombe d’Arjan, datée de la période Néo-Elamite IIIA 647-585 av. J.-C., à la frontière du Khuzestan et du Fars a livré une douzaine de pieces de coton, dont certaines étaient brodées de rosettes sur la bordure, sur d’autres avaient été cousues des bractées en or. Le coton, originaire de la vallée de l’Indus, est extrêmement rare au Proche Orient en Iran jusqu’au au 1er millénaire et seulement sous forme de fragments. Puis il est attesté à la cour assyrienne, encore très probablement importé. En revanche, à l’époque achéménide, la culture de la plante est reconnue en Egypte et à Bahrain, venue d’Inde. C’est de cette île proche de l’Elam qu’aurait été importé le coton qu’attestent les vêtements d’Arjan soit sous forme de fibre soit de tissu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Javier Álvarez-Mon, « Javier Álvarez-Mon, “The Introduction of Cotton into The Near East: A View from Elam” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 11, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 24 avril 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/45351

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page