Navigation – Plan du site
63
Nicolas Assur Corfù

Nicolas Assur Corfù. “Esotericism at Persepolis – Really?”

Compte-rendu réalisé par Astrid Nunn
Référence(s) :

Nicolas Assur Corfù. “Esotericism at Persepolis – Really?” in Oskar Kaelin, Hans-Peter Mathys (eds.). Proceedings of the 9th International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East (ICAANE), vol. 3, Reports. Wiesbaden: Harrassowitz Verlag, 2016, p. 405-415.

Texte intégral

1L’A. traite des proportions et de l’orientation dans l’architecture et propose d’appliquer la Sectio Aurea à la terrasse de Persépolis. Les proportions apparaissent de manière plus évidente en divisant la terrasse géométriquement avec une médiane et des arcs de cercle qui relient à intervalles réguliers la médiane au bord de la terrasse. Ainsi la moitié sud a été construite en portions qui couvrent chaque fois le cinquième de la surface. Ceci n’est pas le fruit du hasard selon l’A. mais lié au pentagramme de l’orbite de la planète de Vénus, la forme que prend l’orbite lors d’un cycle de huit ans. Le terme “ésotérique” est ici utilisé au sens grec “de ce qui concerne l’intérieur”.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Astrid Nunn. Nicolas Assur Corfù, « Nicolas Assur Corfù. “Esotericism at Persepolis – Really?” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 37-38-39 | 2018, document 63, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 24 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/45687

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page