Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 254. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et QâjârsHirotake Maeda. « Ḥamza Mirzâ and...

4. Histoire, Période Musulmane
4.2. Histoire du XVe au XIXe siècle
4.2.1. Safavides et Qâjârs
162

Hirotake Maeda. « Ḥamza Mirzâ and the “Caucasian Elements” at the Safavid Court: A Path Toward the Reforms of Shâh ‘Abbâs I ». Orientalist (Georgian Academy of Sciences, Tbilisi), 1 (2001), pp. 155-171.

Maria Szuppe

Entrées d’index

noms/names :

Safavides, Hamza Mirzâ
Haut de page

Texte intégral

1En mettant à profit à la fois les chroniques et les documents d’archives en langues géorgienne et persane, H. Maeda met en perspective la montée en force à la cour royale safavide dans la deuxième moitié du 16e s., d’un groupe de pression formé par les dignitaires et militaires originaires du Caucase. L’auteur s’intéresse en particulier au rôle joué par ces « éléments caucasiens » durant la période des troubles dynastiques après la mort de Šāh Ṭahmāsp (1576), puis de Šāh Esmā⁽īl II (1577), et au début du règne de Šāh Moḥammad Ḫodābanda (r. 1578-1587) marqué par l’assassinat de son épouse Mahd-e ⁽Oliyā (1579) sur l’instigation des émirs qezelbāš. Les dignitaires caucasiens, dont certains étaient apparentés ou alliés par mariage à la famille safavide, étaient particulièrement soutenus par le prince héritier Ḥamza Mīrzā (m. 1586), frère aîné du futur Šāh ⁽Abbās Ier, comme ceci est visible à travers de nombreux exemples donnés par l’auteur. L’article montre que déjà dès cette période, les Safavides, et notamment Ḥamza Mīrzā qui détenait un réel pouvoir, ont favorisé l’entrée dans l’administration royale des dignitaires circassiens, géorgiens et arméniens, dans l’espoir qu’ils représenteraient un contre-pouvoir vis-à-vis des dignitaires tribaux. L’article a le mérite de reprendre les travaux antérieurs sur la formation du corps de ġolām et sur l’impact politique des stratégies dynastiques safavides, en les enrichissant des données fournies par les sources caucasiennes, pour attirer l’attention sur une période de l’histoire safavide encore peu étudiée, mais qui apparaît de plus en plus comme une période fondamentale pour la transition entre l’État des « premiers Safavides » et les réformes de Šāh ⁽Abbās Ier : le règne de Šāh Moḥammad Ḫodābanda.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maria Szuppe, « Hirotake Maeda. « Ḥamza Mirzâ and the “Caucasian Elements” at the Safavid Court: A Path Toward the Reforms of Shâh ‘Abbâs I ». Orientalist (Georgian Academy of Sciences, Tbilisi), 1 (2001), pp. 155-171. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 162, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4613 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4613

Haut de page

Rédacteur

Maria Szuppe

CNRS – Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search