Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 255. Art et Archéologie. Période Mu...5.0. GénéralitésSophie Makariou. Nouvelles acquis...

5. Art et Archéologie. Période Musulmane
5.0. Généralités
199

Sophie Makariou. Nouvelles acquisitions, Arts de l’Islam, 1988-2001. Sous la direction de Sophie Makariou, Réunion des Musées Nationaux, Paris, 2002, 203 pages (Avant-propos de H. Loyrette et introduction de M. Bernus-Taylor).

Monik Kervran

Texte intégral

1En 1967, lors de l’exposition célébrant « Vingt ans d’acquisitions au Musée du Louvre », J. David-Weil annonçait que 400 objets (essentiellement des dons et des legs) étaient entrés dans la section islamique du Louvre. Succédant au précédent après deux décennies de silence, l’ouvrage présenté ici est particulièrement soigné, montrant d’abord sur de belles photos en couleur une sélection d’une vingtaine des objets récemment acquis. Au nombre de 115, ces objets achetés ou donnés entre 1988 et 2001 sont répartis en six rubriques géographiques. Appartenant à l’Egypte et à la Syrie des Fatimides aux Mamelouks, 15 objets ont été acquis parmi lesquels un fragment de tirâz de 357/968 (n°1), quelques céramiques, entières ou en tessons, un beau heurtoir de porte syrien du 15e s. (n°11), un plateau aux armes des Lusignan (n°12) et un assez beau bassin en bronze martelé et incrusté, des 15e/16e s., avec marque du propriétaire et inscription (n°15).

2Dans le domaine de l’Iran et de l’Asie centrale, l’aire géographique la plus « offrante » de ces dernières années, pour des raisons sans doute liées aux événements récents, 47 pièces purent être achetées dont 13 récipients et lampes en métal, 14 coupes ou pichets de céramique et 5 fragments de revêtement, une belle stèle (ou miḥrāb) d’albâtre à inscriptions en caractères coufiques fleuris des 12e ou 13e siècles, originaire de l’Afghanistan (n°24), enfin une charmante tête de prince en stuc, peut-être de Rayy, choisie pour figurer sur la couverture de l’ouvrage (n°34). Huit miniatures, peintures ou reliures furent également acquises, parmi lesquelles l’étrange « halte nocturne » du maître Muḥammad Zamān (c. 1660/1675, n°55). Un beau vantail de porte en bois sculpté (n°25), et quelques textiles complètent le groupe d’acquisitions sur la zone culturelle iranienne des 8e au 18e siècles. Six objets de l’époque Qadjar sont également entrés au Louvre dont un très amusant ensemble de carreaux de faïence à représentations humaines et animales plus ou moins fantastiques (n°66) et une paire de chats en acier coulé incrusté d’argent (n°69), imités d’animaux en émaux cloisonnés de la dynastie chinoise des Qin.

3L’Inde n’est représentée que par 4 acquisitions : plusieurs d’un coran bihârî des 14e ou 15e s. (n°71) et, de l’époque moghole, un portrait de prince à la rose (n°72), une bouteille à décor floral polychrome (n°73) et un très joli coffret à tiroirs dont le placage de teck et d’ébène est incrusté d’un décor floral d’ivoire (n°74).

4Trente objets de la Turquie ottomane sont entrés au Louvre durant cette décennie. Les céramiques sont essentiellement des pièces de forme, 6, auxquelles s’ajoutent un ensemble de petites pièces d’un service à café, de pipes et d’un brasero en céramique « lüleciligi » (n°97) illustrant l’introduction à Istanbul du café et du tabac à la fin du 18e - début 19e s. Parmi les objets en métal, des instruments de calligraphie des 18e/19e siècles (n°98 et n°99) et un chanfrein daté de 1580 (n°81). La calligraphie et la peinture ottomanes sont représentées par une belle composition foliacée (n°82), un jeune homme dans un jardin de « sensibilité iranienne » (n°83) et l’amusante représentation, un peu caricaturale, d’un derviche et son chien (n°84), tous trois des 16e ou 17e siècles, plus quelques calligraphies plus tardives. Parmi les textiles, un tapis des 16/17e siècles et deux du 20e, des parties de caftan et des fragments de tissus des 16e/17e siècles. Citons enfin une curieuse chope en « cuir sur âme de bois, décor au repoussé, peint et rehaussé de nacre micacée » (n°75). Miroir, coffret et table basse complètent ces achats.

5A l’intérêt de connaître les nouvelles acquisitions ayant enrichi le Département d’arts islamiques s’ajoute celui d’en posséder un catalogue dans lequel les reproductions sont en général de taille acceptable ou doublées d’une vue de détail, parfois accompagnées d’éléments de comparaison. Les notices, rédigées par les conservateur, collaborateurs scientifiques ou chargés d’études du département d’Art Islamique constituent de véritables monographies où sont reproduites intégralement les inscriptions (arabes ou persanes) et leur traduction. Une bibliographie et un très utile glossaire des termes spécifiques aux arts islamiques complètent ces notices. Leurs auteurs sont, par ordre alphabétique, A. Collinnet, A. Neveu-Leclerc, C. Gayraud, C. Jail, S. Makariou, C. Maury et D. Miroudot.

6Ce volume est à la fois un bel ouvrage, un manuel d’art islamique et le catalogue raisonné des objets acquis ces dernières années par le Département des arts islamiques du Musée du Louvre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Monik Kervran, « Sophie Makariou. Nouvelles acquisitions, Arts de l’Islam, 1988-2001. Sous la direction de Sophie Makariou, Réunion des Musées Nationaux, Paris, 2002, 203 pages (Avant-propos de H. Loyrette et introduction de M. Bernus-Taylor). »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 199, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4729 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4729

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search