Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 255. Art et Archéologie. Période Mu...5.1. Monde iranophoneL. Golombeck. « Gowar-Shâd Mosque...

5. Art et Archéologie. Période Musulmane
5.1. Monde iranophone
206

L. Golombeck. « Gowar-Shâd Mosque ». EIr, vol. XI/2, pp. 181-184.

Monik Kervran

Entrées d’index

Rubriques :

5.1. Monde iranophone
Haut de page

Texte intégral

1Depuis sa construction en 821/1418 par Gowharšād (femme de Šāhroḫ, fils de Timūr) le monument a servi de Grande mosquée pour les pèlerins visitant le sanctuaire de l’Imam ⁽Alī al-Reẓā à Mašhad.

2La mosquée est relativement bien documentée par les sources écrites et les inscriptions qu’elle contient. L’une d’elle a conservé le nom de l’architecte (« plâtrier ») originaire de Šīrāz, Qewām al-Dīn qui construisit aussi pour la même princesse la mosquée et la madrasa de Herat entre 820/1417 et 841/1437. Cet architecte dut insérer la mosquée de Mašhad parmi d’autres monuments déjà construits, raison qui explique qu’elle ne possède pas de portail monumental, organe si caractéristique de l’architecture timuride. L’accès se fait par deux corridors contigus dont l’un contient le mausolée du 8e imâm, préexistant à la construction de la mosquée. Celle-ci présente le plan classique à cour central et quatre ayvāns axiaux, l’ayvān qiblī étant plus profond et couvert d’une large coupole.

3La décoration, concentrée à l’intérieur du monument, est constituée par le complet revêtement de ses façades de faïence polychrome. Une bonne partie de ce revêtement date de réfections nombreuses et souvent tardives comme celles, toute récentes, qui ont affecté les ayvān latéraux et la coupole, au contraire de l’ayvān qiblī qui a conservé son décor d’origine où prédomine la technique de mosaïque de faïence. De telles plaques, insérées dans des cadres de briques non glaçurées, sont la marque de fabrique de Qewām al-Dīn, que l’on retrouve dans les bâtiments qu’il a construit à Herat et à Khargerd.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Monik Kervran, « L. Golombeck. « Gowar-Shâd Mosque ». EIr, vol. XI/2, pp. 181-184. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 206, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4763 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4763

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search