Navigation – Plan du site
2
Parsā Ghāsemi, Rika Gyselen, Rezā Nowruzi et ‘Azizollāh Rezāyi

« Bāzsāzī-ye taqsimāt-e ostān-e sāsānī-ye Bišāpur bā kašf-e te‛dādī nām-jāy-e jadīd az gel-mohrhā-ye mohavvate-ye Tol-e Qal‛e-ye Seyfābād, Kāzerun » [Reconstruction des divisions de la province sassanide de Bīšāpuhr sur la base de nouveaux toponymes inscrits sur les bulles du site de Tol-e Qal‛e de Seyfābād]

Compte-rendu réalisé par Samra Azarnouche
Référence(s) :

Parsā Ghāsemi, Rika Gyselen, Rezā Nowruzi, ‘Azizollāh Rezāyi, « Bāzsāzī-ye taqsimāt-e ostān-e sāsānī-ye Bišāpur bā kašf-e te‛dādī nām-jāy-e jadīd az gel-mohrhā-ye mohavvate-ye Tol-e Qal‛e-ye Seyfābād, Kāzerun » [Reconstruction des divisions de la province sassanide de Bīšāpuhr sur la base de nouveaux toponymes inscrits sur les bulles du site de Tol-e Qal‛e de Seyfābād], Pajouhešhāye Bāstānšenāsi-ye Irān, vol. 92, n° 14, série 7, 1396/2017, p. 91-102

Texte intégral

1Un ensemble de 371 bulles d’époque sassanide a été découvert lors de fouilles de sauvetage de 2014 sur le site de Tol-e Qal‛e (Fārs occidental), dont 75 portent une empreinte d’un sceau administratif de gouverneur provincial (šahrab), comptable (āmārgar), mage (mowūh) et juge et intercesseur des pauvres (driyōšān jādaggōw ud dādwar). Certaines permettent d’affiner considérablement les divisions territoriales de la province de Bišāpur (7 divisions nommées). Les 57 occurrences du toponyme d’Ābād-Šābuhr permettent aussi aux A. de proposer son identification avec le site de Tol-e Qal‛e, localité qui semble avoir été un centre économique et administratif majeur, voire la capitale du district / canton. Les conditions de la mise au jour des bulles sont présentées ainsi que les nouveaux toponymes attestés sur leurs empreintes, dont celui de Kāzerūn, et d’autres tels que Hišn, Negundaraspān (ou Nigandar-aspān ?) et Yarēz non encore connus par les sources textuelles et qui représentent des cantons de la province de Bišāpur. Autre fait notable, la découverte une bulle d’un mowūh de Rawīgān, canton de la province d’Ardašīr-xwarrah, connu précédemment par une matrice de sceau. Comme l’indique cette présentation liminaire, cette découverte est amenée à renouveler nos connaissances sur l’administration et l’économie de la région aux VIe-VIIe s.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samra Azarnouche. Parsā Ghāsemi, Rika Gyselen, Rezā Nowruzi et ‘Azizollāh Rezāyi, « « Bāzsāzī-ye taqsimāt-e ostān-e sāsānī-ye Bišāpur bā kašf-e te‛dādī nām-jāy-e jadīd az gel-mohrhā-ye mohavvate-ye Tol-e Qal‛e-ye Seyfābād, Kāzerun » [Reconstruction des divisions de la province sassanide de Bīšāpuhr sur la base de nouveaux toponymes inscrits sur les bulles du site de Tol-e Qal‛e de Seyfābād] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 2, mis en ligne le 15 juillet 2019, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/47966

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page