Navigation – Plan du site
237
Michael Biran

« The Chaghadaids and Islam: The Conversion of Tarmashirin Khan (1331-34) ». Journal of the American Oriental Society, 122/4, 2002, pp. 742-752.

Compte-rendu réalisé par Denise Aigle

Entrées d’index

Rubriques :

7. Islam
Haut de page

Texte intégral

1Voici une nouvelle contribution à l’étude de la question des éventuelles implications politiques liées à la conversion des khans mongols à l’islam. Les sources islamiques sont généralement d’accord pour affirmer que la conversion de Tarmashirin Khan (r. 1331-1334) aurait entraîné l’islamisation du khanat chaghatai. Après avoir retracé le cadre chronologique de la carrière de Tarmashirin (pp. 743-745), l’auteur présente les conditions de la conversion du khan chaghataide, qui était devenu musulman avant son accession au pouvoir. Elle analyse ensuite l’image de Tarmashirin, véhiculée dans les sources islamiques qui font sa louange pour avoir rétabli la šarī⁽a dans son royaume qui était, selon l’historiographie musulmane, le khanat où le yasa était appliqué avec la plus grande vigueur. Il est bien connu, en effet, que depuis le début de l’empire mongol Chaghatai, le fils de Gengis-khan qui avait hérité de cette partie de l’empire, avait été considéré comme le plus farouchement attaché aux valeurs mongoles traditionnelles. On retrouve donc dans ces traditions le point de vue biaisé des sources médiévales islamiques sur le yasa, point de vue repris par la tradition érudite depuis le travail de Pétis de la Croix au début du 18e s., et qui a fortement influencé la recherche postérieure jusqu’à une date relativement récente [voir D. Aigle, « Le grand yasa de Gengis-khan, l’empire, la culture mongole et la šarī⁽a », J.E.S.H.O., vol. 47/1 (2004), pp. 1-49]. Dans la dernière partie de l’article, M. Biran situe la conversion de Tarmashirin Khan dans la perspective plus large de l’islamisation des différents khanats mongols.

2La recherche de M. Biran, appuyée sur les sources narratives arabes, persanes et chinoises, ainsi que sur les données de la numismatique, est tout à fait stimulante et convaincante. Elle complète la série d’études qui ont été consacrées à ce sujet important de l’histoire mongole (références bibliographiques : note 2, pp. 742-743).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denise Aigle. Michael Biran, « « The Chaghadaids and Islam: The Conversion of Tarmashirin Khan (1331-34) ». Journal of the American Oriental Society, 122/4, 2002, pp. 742-752. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 237, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 25 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4835

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page