Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 257. IslamM.-H. Congourdeau, M. Melhaoui. «...

7. Islam
241

M.-H. Congourdeau, M. Melhaoui. « La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman ». Revue des Études Byzantines, 59, (2001), pp. 95-124.

Antoine Borrut

Entrées d’index

Rubriques :

7. Islam

noms/names :

Ibn Baṭṭūṭa

Personnes citées :

L. I. Conrad
Haut de page

Texte intégral

1L’article propose une réflexion consacrée aux différents niveaux de perception de la peste ainsi qu’aux moyens d’y faire face. Les causalités naturelles et transcendantes sont ainsi confrontées à des causalités médianes, reposant sur « un double souci de rationalité et de disculpation de la divinité ». Du point de vue théologique, le problème de la réaction face à l’épidémie est central : la question de la fuite devant la peste, vue comme un châtiment divin et pouvant, sous certaines conditions, conduire au martyre, est cruciale.

2Du côté de la prévention et du traitement, les analyses des médecins arabo-musulmans « restent fidèles à la théorie humorale d’Hippocrate ou de Galien », doublées d’une pratique aiguë de l’observation. Devant l’insuffisance de ces thérapies traditionnelles, le recours aux « remèdes spirituels » s’impose, par le biais d’une pastorale articulée notamment autour de processions ainsi qu’en atteste un fameux exemple tiré d’Ibn Baṭṭūṭa, qui témoigne d’une mobilisation totale de la société, par-delà les critères confessionnels, pour faire face à la grande peste à Damas, en 1348. L’intérêt comparatiste de ce travail met en lumière des convergences (conception archaïque du sacré combinée avec une interprétation immédiate des textes sacrés ; reprise de la science médicale grecque sans nier la primauté divine) et des divergences (observation médicale plus marquée chez les Musulmans et surtout divergences théologiques) de perceptions entre Byzantins et Musulmans. On peut toutefois s’étonner que les travaux incontournables de L. I. Conrad ne soient pas mentionnés. Il convient de citer, en particulier, deux articles relativement récents, « Epidemic disease in central Syria in the late sixth century: Some new insights from the verse of Hassân ibn Thâbit », Byzantine and Modern Greek Studies, 18, (1994), pp. 12-58 et « Die Pest und ihr soziales Umfeld im Nahen Osten des frühen Mittelalters », Der Islam, 73, (1996), pp. 81-112.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antoine Borrut, « M.-H. Congourdeau, M. Melhaoui. « La perception de la peste en pays chrétien byzantin et musulman ». Revue des Études Byzantines, 59, (2001), pp. 95-124. »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 241, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4845 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.4845

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search