Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-413. Histoire, Art et Archéologie, ...3.0. GénéralitésPierfrancesco Callieri. “Terra e ...

6
Pierfrancesco Callieri

Pierfrancesco Callieri. “Terra e pietra nell'architettura dell'Iran degli imperi preislamici”

Compte-rendu réalisé par Sébastien Gondet
Référence(s) :

Pierfrancesco Callieri. “Terra e pietra nell'architettura dell'Iran degli imperi preislamici” in P. Callieri, A.V. Rossi (eds.). Civiltà dell'Iran. Passato Presente Futuro. Roma: Scienze e Lettere, 2018, p. 87-98

Texte intégral

1Cet article propose un survol de la question des techniques de construction centré avant tout sur l’architecture monumentale achéménide et sassanide en Iran. La plupart des exemples pris en compte proviennent des grandes fondations royales situées dans la province du Fars. La question des matériaux de construction, qui devrait être au cœur de cette contribution, n’est abordée que dans une introduction assez générale sur l’utilisation de la terre dans l’architecture traditionnelle iranienne et plus largement moyen-orientale. L’A. insiste ici surtout sur les différentes techniques de constructions en terre crue ainsi que les atouts et contraintes liés à son utilisation. L’usage massif de la brique, crue ou cuite, n’a pas empêché les bâtisseurs iraniens de concevoir des architectures de plus en plus complexes. Au cours de la période sassanide, on observe par exemple le développement de solutions ingénieuses de couverture en voute puis en coupole. Les contraintes environnementales, forte chaleur et rareté des ressources ligneuses, expliquent en grande partie ces choix et évolutions techniques.

2Le matériau pierre, introduit de manière massive dans l’architecture royale achéménide et uniquement dans les zones montagneuses où il est abondant, n’est pour sa part que très peu abordé du point de vue technique. L’A. ne retient que les aspects symboliques de sa mise en œuvre qui a nécessité de mobiliser des moyens importants et le concours d’artisans venant pour l’essentiel des provinces occidentales des empires achéménides puis sassanides. Alors que la pierre est presque absente de l’architecture monumentale parthe, son utilisation plus fréquente au cours de la période sassanide démontrerait la volonté de se réinscrire dans le glorieux héritage achéménide. Toutefois, durant ces époques, la brique crue restera le matériau principal utilisé pour les structures des constructions royales.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Gondet. Pierfrancesco Callieri, « Pierfrancesco Callieri. “Terra e pietra nell'architettura dell'Iran degli imperi preislamici” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 6, mis en ligne le 30 octobre 2019, consulté le 24 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/48576 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.48576

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search