Navigation – Plan du site
45
Mohammadamin Emami, Moein Eslami, Hamid Fadaei, Hamid Reza Karami et Kamran Ahmadi

Mohammadamin Emami, Moein Eslami, Hamid Fadaei, Hamid Reza Karami, Kamran Ahmadi. “Mineralogical–geochemical characterization and provenance of the stones used at the Pasargadae Complex in Iran: A new perspective”

Compte-rendu réalisé par Sébastien Gondet
Référence(s) :

Mohammadamin Emami, Moein Eslami, Hamid Fadaei, Hamid Reza Karami, Kamran Ahmadi. “Mineralogical–geochemical characterization and provenance of the stones used at the Pasargadae Complex in Iran: A new perspective”, Archaeometry, 60(6), 2018, p. 1184-1201

Texte intégral

1La région de Pasargades abrite les vestiges de plusieurs carrières de pierre. Des affleurements rocheux de deux types ont été exploités : certains de calcaire clair et d’autre de calcaire plus sombre. Il est donc tout à fait possible qu’une partie des blocs utilisés dans les constructions royales de Pasargades proviennent de ces différentes carrières alors que les bâtisseurs ont justement joué sur des effets de bichromie en plusieurs endroits. Pour déterminer plus précisément les provenances de certains blocs, les A. ont analysé 12 échantillons de pierre : 6 prélevés dans les 3 carrières identifiées aux alentours de Pasargades, 6 sur des blocs provenant de plusieurs constructions de Pasargades (palais P et S, plateforme du Tol-e Takht, tombe de Cyrus). Sur ce point, il aurait été souhaitable de donner des détails supplémentaires concernant la stratégie d’échantillonnage. Le contexte et la provenance précise des échantillons ne sont décrits que très vaguement en une quinzaine de lignes.

2Diverses méthodes d’analyse et d’interprétation des résultats permettent de décrire la pétrographie et la composition géochimiques des roches à un niveau de précision très élevé jusqu’aux éléments traces. Deux échantillons provenant d’une des colonnes du Palais P et du parement de la plateforme du Tol-e Takht présentent des compositions très proches de ceux d’une des carrières située à quelques kilomètres au nord-ouest de Pasargades. La provenance des quatre autres échantillons n’a pas pu être identifiée. On peut en conclure que le dossier de l’économie de la pierre à l’époque achéménide en Perse reste encore très largement à alimenter par la mise en œuvre de projets comparables à l’échelle macro-régionale.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Gondet. Mohammadamin Emami, Moein Eslami, Hamid Fadaei, Hamid Reza Karami et Kamran Ahmadi, « Mohammadamin Emami, Moein Eslami, Hamid Fadaei, Hamid Reza Karami, Kamran Ahmadi. “Mineralogical–geochemical characterization and provenance of the stones used at the Pasargadae Complex in Iran: A new perspective” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 45, mis en ligne le 30 octobre 2019, consulté le 06 avril 2020. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/49152

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page