Navigation – Plan du site
265
S. Brentjes

« On the location of the ancient or ‘rational’ sciences in Muslim educational landscapes (AH 500-1100) ». Bulletin of the Royal Institute for Inter-Faith Studies, 4, 1 (2002), pp. 47-71.

Compte-rendu réalisé par Živa Vesel

Texte intégral

1L’auteur critique l’idée répandue que les « sciences anciennes » (/ étrangères : al-⁽ulūm al-awā’il ; ou rationnelles : al-⁽ulūm al-⁽aqliyya) étaient exclues de l’enseignement des madrasa-s dans le monde arabe, entre 1100 et 1700. Se fondant d’une part sur les dictionnaires biographiques d’époque ayyubide, mamelouke et ottomane, d’autre part sur les traités de classification des sciences, elle soutient que les sciences anciennes faisaient partie de ce système d’éducation. Analysant en particulier les matériaux concernant la Syrie, elle avance qu’un des facteurs principaux pour l’intégration réussie des sciences anciennes dans les madrasa-s fut l’influence de Faḫr al-Dīn Rāzī (m. 606H/1210 : indirectement donc celle d’Avicenne) et de ses élèves.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Živa Vesel. S. Brentjes, « « On the location of the ancient or ‘rational’ sciences in Muslim educational landscapes (AH 500-1100) ». Bulletin of the Royal Institute for Inter-Faith Studies, 4, 1 (2002), pp. 47-71. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 265, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 19 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/4956

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page