Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-413. Histoire, Art et Archéologie, ...3.2. Ouest de l’Iran3.2.1. ElamYasmina Wicks. “Elam and its Neig...

1
Yasmina Wicks

Yasmina Wicks. “Elam and its Neighbours: A View from Neo-Elamite Mortuary Remains”

Compte-rendu réalisé par Rémy Boucharlat
Référence(s) :

Yasmina Wicks. “Elam and its Neighbours: A View from Neo-Elamite Mortuary Remains” in Behzad Mofidi-Nasrabadi, Doris Prechel, Alexander Pruß (eds.). Elam and its Neighbors. Recent Research and New Perspectives. Proceedings of the International Congress Held at Johannes Gutenberg University Mainz, September 21-23, 2016. (Elamica 8), Hildesheim: Verlag Frantzbecker, 2018, p. 247-275, 9 Pl.

Texte intégral

1L’A. est spécialiste de la période néo-élamite en particulier pour les pratiques funéraires, objet de sa thèse pour l’Elam et d’un livre débordant sur la Mésopotamie au Ier mill. Av. J.C. (Bronze ‘Bathtub’ Coffins in the Context of 8th-6th Century BC Babylonian, Assyrian and Elamite Funerary Practices, Oxford Archaeopress – cr dans AbsIr 37-39, 3.2.1 n° 10). Dans cet article, elle rappelle des observations dont certaines vont à l’encontre d’idées reçues. Ainsi les deux pratiques de ces époques, tombes individuelles en fosse et tombes collectives dans des caveaux en brique cuite ne sont jamais sous les maisons (contra Ghirshman). Les deux pratiques sont bien attestées deux périodes Néo-Elamite I (début du Ier mill. av.J.C. et Néo-Elamite II (milieu 8e-6e s.). Le matériel change au cours de cette dernière période, et il est plus riche ; de plus à l’époque postérieure au raid d’Assurbanipal dans la région, apparaissent les sarcophages « baignoires » en bronze comme en Mésopotamie, dans les tombes riches comme celles d’Arjan et Jubaiji. Ce sera le type de celui de la tombe achéménide de Suse. Le mobilier funéraire change beaucoup par rapport au Néo-Elamite I, mais il reste majoritairement local, à Suse par exemple. Il est plus riche, voire luxueux en objets en bronze et en or dans les tombes du Khuzestan oriental ; il illustre des contacts avec la Mésopotamie, influences ou même importations (pièces de coton, bijoux), affectant seulement les tombes de l’élite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Rémy Boucharlat. Yasmina Wicks, « Yasmina Wicks. “Elam and its Neighbours: A View from Neo-Elamite Mortuary Remains” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 1, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 21 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/49906 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.49906

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search