Navigation – Plan du site
277
Moḥammad Hādī Moḥammadī et Zohre Qā’enī

Tārīḫ-e adabiyyāt-e kūdakān-e Īrān. Vol. I : adabiyyāt-e šafāhī va dowrān-e bāstān ; vol. II : adabiyyāt-e kūdakān pas az eslām ; vol. III et IV : adabiyyāt-e kūdakān-e dowre-ye mašrūṭe. Tehrān, Čīstā, 2001-2002/1379-1380, (243 + 337 + [882]) p., phot. ; biblio., index. [Histoire de la littérature enfantine]

Compte-rendu réalisé par Poupak Rafii Nejad

Texte intégral

14 volumes, soit près de 1500 pages sur l’histoire de la littérature enfantine en Iran (un cinquième volume a été publié en 1382/2003). Le vol. I est intitulé « la tradition orale et la période ancienne », le deuxième volume est sur « la période islamique » et les vol. III et IV traitent de « la période constitutionnelle (1847-1921) ». Il s’agit incontestablement d’une publication de bonne qualité en grand format avec une belle mise en page, une abondance de photos et d’illustrations (reproduites en noir et blanc uniquement), plusieurs index (noms, thèmes, et illustrations) et une bibliographie à la fin de chaque partie.

2De nombreux spécialistes et chercheurs ont contribué à l’élaboration et à la réalisation de ce projet de la Fondation de Recherche sur l’Histoire de la Littérature enfantine qui révise en quelque sorte l’histoire de l’Iran à la lumière d’éléments concernant l’enfant au sens large. Un souci de classification et de chronologie se manifeste dans le cadre général de cet ensemble, bien que l’emplacement de certaines données ne semble pas toujours justifié. C’est essentiellement le cas pour la période ancienne du premier volume où il y a un manque réel de documents dans le domaine, lacune que les auteurs ont tenté de combler en ajoutant des informations historiques au contenu et en modifiant la présentation. Les volumes III et IV traitant de la période constitutionnelle sont beaucoup plus documentés, la littérature enfantine étant une notion plutôt moderne.

3Les éditeurs de l’ouvrage avouent avoir été surpris, dès les premiers mois de recherche, de la richesse des données repérées dans leur champ de travail. De ce fait, la classification thématique et chronologique et les divisions dans l’histoire ne se sont pas faites sans difficultés, tout comme l’établissement d’une méthode d’analyse. Il a fallu poser une problématique et définir ce qui pouvait être considéré comme texte de littérature enfantine. Ceci amène une remarque quant au choix du titre de l’ouvrage : les termes histoire de la littérature enfantine laissent supposer en premier lieu que ces documents relèvent de « la littérature », ce qui reste à prouver. En second lieu, le concept de littérature enfantine est totalement anachronique pour la période ancienne. « L’enfant dans l’histoire et dans la littérature de l’Iran » semble plus approprié au contenu de ces quatre volumes.

4Bien que l’on puisse regretter que les textes explicatifs ne soient pas signés, l’intérêt de l’ensemble est incontestable.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Poupak Rafii Nejad. Moḥammad Hādī Moḥammadī et Zohre Qā’enī, « Tārīḫ-e adabiyyāt-e kūdakān-e Īrān. Vol. I : adabiyyāt-e šafāhī va dowrān-e bāstān ; vol. II : adabiyyāt-e kūdakān pas az eslām ; vol. III et IV : adabiyyāt-e kūdakān-e dowre-ye mašrūṭe. Tehrān, Čīstā, 2001-2002/1379-1380, (243 + 337 + [882]) p., phot. ; biblio., index. [Histoire de la littérature enfantine] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 277, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 24 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5009

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page