Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-413. Histoire, Art et Archéologie, ...3.2. Ouest de l’Iran3.2.2. Pré-Achéménides et Achémén...Wouter Henkelman. “Humban and Aur...

3. Histoire, Art et Archéologie, Période pré-Islamique
3.2. Ouest de l’Iran
3.2.2. Pré-Achéménides et Achéménides
92

Wouter Henkelman. “Humban and Auramazdā: royal gods in a Persian landscape”

Anahita Zabeti
Référence(s) :

Wouter Henkelman. “Humban and Auramazdā: royal gods in a Persian landscape” in Wouter Henkelman, Céline Redard (eds.), Persian Religion in the Achaemenid Period - La religion perse à l’époque achéménide. (Classica et Orientalia 16), Wiesbaden: Harrassowitz Verlag, 2017, p. 273-346

Texte intégral

1L’idée centrale porte sur le rôle crucial de la culture élamite dans la formation de la culture des nouveaux arrivants sur le plateau iranien, ce qui se manifeste plus tard sous différents angles dans l’empire achéménide.

2Grâce à la confrontation de sources diverses, l’A. réfute les anciennes théories selon lesquelles les cultures élamite et iranienne à l’époque achéménide appartenaient à deux sphères totalement séparées. En rejetant l’idée de la prédominance de la culture indo-iranienne et soulignant la perspective limitée des inscriptions royales, l’A. présente l’archive des Fortifications de Persépolis comme la source primaire qui reflète le mieux l’importance de la culture élamite et ouvre de nouvelles perspectives sur la religion perse.

3Au fil de cette étude, il révèle comment les données de cette archive mettent en évidence un long et profond processus de convergence entre ces deux cultures, manifesté dans divers aspects administratifs, économiques, culturels et cultuels. Les notions d’acculturation et d’ethnogenèse perses sont aussi examinées.

4Le lien entre les entrées d’un registre de l’archive (Fort. 1316-101) dévoile la complémentarité de ces documents et resitue Auramazdā dans le panthéon impérial au regard de Napiriša et de Humban.

5À travers ces analyses, dans un premier temps, il remet en question l’association directe entre la cérémonie du lan et Auramazdā, contrairement aux anciennes théories.

6Dans un deuxième temps, il aborde le sujet de la présence du lan et le culte de Napiriša à l’époque achéménide dans les régions au nord des frontières de l’ancien royaume élamite. L’existence de ces pratiques cultuelles élamites à l’époque achéménide, telles qu’elles sont enregistrées dans l’archive de Persépolis, dans les régions complétement à l’extérieur des périmètres culturels élamites entraine des questions sur les modalités d’assimilation par les Perses.

7L’A. propose que ces pratiques ont été introduites par les Perses avant l’émergence de l’empire achéménide, issue d’une convergence culturelle profonde entre les Élamites et les Perses pendant des siècles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anahita Zabeti, « Wouter Henkelman. “Humban and Auramazdā: royal gods in a Persian landscape” »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 92, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 07 décembre 2023. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/50103 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.50103

Haut de page

Rédacteur

Anahita Zabeti

Doctorante EPHE, Mondes iranien et indien, Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search