Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-414. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVIe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et QâjârsNobuaki Kondo. Islamic Law and So...

2
Nobuaki Kondo

Nobuaki Kondo. Islamic Law and Society in Iran (a social history of Qajar Tehran)

Compte-rendu réalisé par Alisa Shablovskaia
Référence(s) :

Nobuaki Kondo. Islamic Law and Society in Iran (a social history of Qajar Tehran). London : Routledge, 2017, 210 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage de Nobuaki Kondo représente une contribution majeure aux champs d’études du système judiciaire qajar et des fondations pieuses de mainmorte (vaqf) dans le contexte urbain. L’auteur exploite une riche documentation en persan qui contient des documents privés, des rapports administratifs, des inventaires de propriété, des livres fiscaux ainsi que les registres inédits des deux juristes-théologiens (mojtahed) – Shaykh Fazlolllah Nuri (m. 1909) et Sayyed Mohammad Sadeq Sangelaji (m. 1883) – ce qui fait de son ouvrage une étude exemplaire des sources primaires de l’époque qajar. En examinant l’opposition sharī‘a/orf (deux termes arabo-persans traditionnellement désignant les sources du droit islamiques et non islamiques), l’auteur s’engage dans un dialogue avec d’autres spécialistes du sujet (tels que William Floor, Irene Schneider et Christoph Werner) et s’appuie sur l’interprétation de l’orf comme pouvoir exécutif de Werner. L’ouvrage est divisé en huit chapitres : dans le premier chapitre, Kondo retrace l’évolution des institutions administratives de Téhéran au XIXe siècle; dans le deuxième chapitre, l’auteur développe sa thèse principale stipulant que la sharī‘a était le seul standard légal dans la société qajar, tandis que le terme d’orf faisait référence au pouvoir exécutif dont les cours des mojtahed étaient dépourvues ; les chapitres 3 à 5 sont consacrés aux spécificités des cours « judiciaires » présidées par les mojtahid dont la fonction principale est présentée comme la rédaction et la validation des documents légaux ; les trois derniers chapitres traitent de l’institution du vaqf et son rôle instrumental dans l’entretien de l’espace public par la communauté musulmane ainsi que dans l’expansion urbaine de Téhéran au XIXe siècle. Grâce à son analyse nuancée de la documentation en persan, l’auteur parvient à exposer d’une manière très claire les difficultés liées à l’interprétation des pratiques légales en Iran de la période qajar.

2L’argumentation et la structure de l’ouvrage restent cependant sujettes à de multiples interrogations. Le rejet, probablement judicieux, du concept de l’orf comme droit coutumier ne s’appuie pas sur une analyse critique des sources primaires qui revendiquent cette définition de l’orf. Les imbrications des traditions locales, du contexte politique et des préceptes de la sharī‘a sont ainsi délaissées à la faveur d’une opposition binaire entre les cours de mojtahed et les institutions administratives et judiciaires contrôlées par l’état. De surcroît, l’auteur n’essaie pas d’inscrire son étude des procédures légales dans le domaine plus large de l’histoire sociale de Téhéran – le choix du contexte urbain téhéranais, annoncé dans l’introduction et dans le premier chapitre, n’est pas justifié par une mise en exergue des spécificités du panorama institutionnel de Téhéran. Finalement, l’auteur associe le ressentiment des oulémas contre les aléas de la jurisprudence qajar avec leur rôle important dans le mouvement constitutionnel iranien (p. 71) ce qui paraît être, en l’absence d’une analyse approfondie, un jugement plutôt hasardeux.

3Néanmoins, cet ouvrage reste d’une importance fondamentale pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire du droit musulman et ouvre plusieurs pistes de recherche en histoire sociale de l’Iran qajar.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alisa Shablovskaia. Nobuaki Kondo, « Nobuaki Kondo. Islamic Law and Society in Iran (a social history of Qajar Tehran) », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 2, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/50322 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.50322

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search