Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-416. Religions (sauf Islam)6.1. ZoroastrismeAlmut Hintze. « Scribes and Their...

8
Almut Hintze

Almut Hintze. « Scribes and Their Patrons: on the Merit of Copying Mansucripts in the Zoroastrian Tradition »

Compte-rendu réalisé par Samra Azarnouche
Référence(s) :

Almut Hintze. « Scribes and Their Patrons: on the Merit of Copying Mansucripts in the Zoroastrian Tradition » in Almut Hintze, Alan Williams (eds.). Holy Wealth: Accounting for This World and The Next in Religious Belief and Practice. Festschrift for John R. Hinnells. Wiesbaden: Harrassowitz, 2017, p. 145-164 (IRANICA 24)

Texte intégral

1Outre la célébration des rites au nom du commanditaire, un élément qui illustre la dépendance mutuelle entre les prêtres zoroastriens et les laïcs est le financement de copie des manuscrits par des prêtres spécialisés, une activité aussi coûteuse que laborieuse. L’A. analyse le rôle de ces commandes sur la préservation de l’Avesta, et les deux sponsors les plus anciens l’un iranien, Māhdād fils d’Ādurweh dont le nom est lié au Vīdēvdād pehlevi le plus ancien (copié en 1185 ou 1205 au Sīstān) qu’il fit copier par Ardašīr fils de Wahuman pour le prêtre Māhyār fils de Māhmihr venu d’Ucha (Panjāb) : cette copie est à l’origine de toute la tradition PV indienne. L’autre est indien : Čāhil Sāngan, un marchant parsi de Cambay qui fit venir d’Iran au début du 14e s. le prêtre sistanien Mehrabān Kayhusraw pour qu’il copie des manuscrits bilingues avestiques et pehlevis ou seulement pehlevis. Il acheva le 10 octobre 1322 le codex pehlevi « MK » à Thāṇā, et par le colophon du manuscrit Bh11, on retrouve sa trace plus tard en Inde en 1363.

2Ce financement avait une triple portée pour le commanditaire : immédiate (accroître sa notoriété auprès de la communauté), future (perpétuation de son nom pour les générations suivantes), et eschatologique (mis sur le compte d’acte pieux lors du jugement dernier).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Samra Azarnouche. Almut Hintze, « Almut Hintze. « Scribes and Their Patrons: on the Merit of Copying Mansucripts in the Zoroastrian Tradition » », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 8, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 30 septembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/50826

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search