Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-416. Religions (sauf Islam)6.3. Autres religionsKevin T. Van Bladel. From Sasania...

2
Kevin T. Van Bladel

Kevin T. Van Bladel. From Sasanian Mandaeans to Ṣābians of the Marshes

Compte-rendu réalisé par Christelle Jullien
Référence(s) :

Kevin T. Van Bladel. From Sasanian Mandaeans to Ṣābians of the Marshes. (Leiden Studies in Islam and Society), Leiden: Brill, 2017, IX p.-153 p. ISBN 9789004339460.

Texte intégral

1L’A. prend le parti d’étudier les origines du mandéisme non seulement à partir d’une analyse interne des textes mandéens, mais en tenant compte aussi des sources syriaques et arabes. Plusieurs chapitres sont dévolus à l’hérésiographie des mandéens, et notamment aux rapports établis entre eux et les kantéens, mais aussi les dosthéens qu’il considère comme une désignation homonyme du groupe. On notera en particulier le chap. 2 qui présente une analyse du récit de Bar Koni (env. 792) sur les origines mandéennes, et le chap. 3 qui recense trois références tirées de la littérature syriaque du VIe s. sur le nom des mandéens à travers les œuvres de Nathaniel de Šahrzur, Cyr d’Édesse et les Actes de Siméon Bar Ṣabbaʿē dont l’A. situe la rédaction dans le dernier quart du VIe s. Les chapitres 5 et 7 s’arrêtent sur l’identification des ṣābiens des marais méséniens avec les mandéens à partir d’un passage du Kitāb al-Dalāʾil de Bar Bahlul (env. 900). C’est dans le contexte d’apaisement de la révolte des Zang dans ces zones marécageuses au IXe siècle que se situe une redéfinition du statut des mandéens par les musulmans : associés aux ṣābiens, ils devaient bénéficier désormais d’un statut légal qui ne fut pas sans incidence pour la survivance notamment économique du groupe. L’A. passe ensuite en revue l’ensemble des rares sources disponibles sur les siècles postérieurs (chap. 8). Il situe l’éclosion de ce mouvement baptiste en Babylonie sassanide autour du Ve siècle en revisitant certaines interprétations de dates relatives notamment à la conquête arabe (voir spécialement les chap. 9 et 10) ; son hypothèse est que le mouvement aurait vu le jour au sein de groupes judéo-chrétiens qu’il donne comme “nazaréens” – parmi eux, mentionnons les elchasaïtes attestés dans l’empire partho-sassanide depuis la fin du IIe siècle. Le 11e chapitre est consacré à l’environnement religieux de l’espace babylonien à l’époque sassanide tardive. Deux appendices viennent clore l’ouvrage, l’un sur Théodore Bar Koni et l’autre sur les dialectes araméens à partir d’une lecture d’Ibn Waḥšīya. Une bibliographie très complète est suivie d’indices utiles. Cet ouvrage fera date dans le domaine des études sur les minorités en Iran et sur le mandéisme en particulier.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christelle Jullien. Kevin T. Van Bladel, « Kevin T. Van Bladel. From Sasanian Mandaeans to Ṣābians of the Marshes », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 2, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 09 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/50887 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.50887

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search