Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 2512. Sociologie12.1. IranZiba Mir-Hosseini. « Religious Mo...

12. Sociologie
12.1. Iran
311

Ziba Mir-Hosseini. « Religious Modernists and the Woman Question » , in : Eric Hooglund, dir., The Twenty Years of Islamic Revolution. Political and Social Transition in Iran since 1979. New York, Syracuse University Press, 2002, pp. 74-95

Azadeh Kian-Thiébaut

Entrées d’index

Rubriques :

12.1. Iran

Personnes citées :

Eric Hooglund, Soroush, Shari’ati
Haut de page

Texte intégral

1La question de femme continue d’agiter les forces traditionalistes et modernistes. Selon l’A., la participation massive des femmes à la révolution a changé la dynamique de la question de la femme ouvrant une nouvelle phase dans les politiques du genre en Iran. Les femmes, plutôt que la question de la femme, se sont placées au cœur de la bataille entre le modernisme et le traditionalisme, ouvrant ainsi un espace au sein duquel une critique de la culture iranienne/islamique est rendue possible. Depuis les années 1990, la légitimité des lois en vigueur est mise en question. L’A. se concentre sur les points de vue des intellectuels religieux sur la question de genre car, dit-elle, les discours laïques ont très peu de chose à offrir au débat entre le modernisme et le traditionalisme. Il n’y aura aucun acquis durable tant que le modèle de la famille et les relations entre les sexes ne sont pas débattus par la jurisprudence. Les idées de Ali Shari’ati et de Abdolkarim Soroush sur la question de la femme sont débattues par l’A., démontrant que leurs visions et conceptions de l’islam sont fondamentalement différentes, même si tous deux ont été très populaires dans la jeunesse et contestés par l’institution cléricale. Après avoir présenté certains travaux ou allocutions de ces deux intellectuels religieux, l’auteur conclut qu’ils étaient réticents à adresser la question de genre. Shari’ati était préoccupé par la dimension politique de l’islam et a tenté de faire de l’islam une idéologie révolutionnaire pour changer la société. Soroush pour lequel l’islam est plus important qu’idéologie consacre toute ses œuvres à séparer les deux. L’A. conclut que les intellectuels, religieux comme laïques, n’adhèrent pas à l’égalité entre les sexes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Azadeh Kian-Thiébaut, « Ziba Mir-Hosseini. « Religious Modernists and the Woman Question » , in : Eric Hooglund, dir., The Twenty Years of Islamic Revolution. Political and Social Transition in Iran since 1979. New York, Syracuse University Press, 2002, pp. 74-95 »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 311, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 23 mai 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5122 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.5122

Haut de page

Rédacteur

Azadeh Kian-Thiébaut

CNRS – Paris

Comptes rendus du même rédacteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search