Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-4111. Littérature11.1. Littérature persane11.1.2. Littérature persane moderneLaetitia Nanquette, Ali Alizadeh ...

2
Laetitia Nanquette et Ali Alizadeh

Laetitia Nanquette, Ali Alizadeh (eds.). Southerly “Persian Passages”

Compte-rendu réalisé par Julie Duvigneau
Référence(s) :

Laetitia Nanquette, Ali Alizadeh (eds.). Southerly “Persian Passages”. volume 76, n° 3, 2017, Sydney: Journal of the English Association by Brandl & Schlesinger

Texte intégral

1Ce numéro spécial de la revue australienne Southerly a été confié à Lætitia Nanquette, spécialiste de littérature persane contemporaine et Ali Alizadeh, Maître de conférences en littérature à l’Université de Monash (Australie). Ces deux universitaires ont choisi le thème du passage pour faire dialoguer entre eux des textes de différentes natures et de différentes langues. Ils présentent leur entreprise comme une réponse à la place grandissante de la littérature et la culture persane en Australie, mais aussi comme un écho direct aux questions migratoires de plus en plus prégnantes dans la vie politique et culturelle.

2Ce numéro nous mène de surprise en surprise. On y trouve ainsi des interviews de migrants afghans interrogeant leur relation à la poésie, des nouvelles traduites du persan ou écrites directement en anglais par des écrivains iraniens, afghans ou australiens sur des expériences de fuite d’Iran, des nouvelles à la limite de la fiction et de la non-fiction, interrogeant l’exil et le rapport à une culture et une histoire culturelle dont on se trouve coupé, des hommages de poètes australiens à Hāfez, ‘Attār, Khayyām ou Roumi sous forme d’essais ou de re-créations littéraires (ghazals de Paul Smith, fantaisie de Cassandra Atherton, étude sur les ghazals de Judith Wright), des interviews ou des textes de poètes contemporains iraniens (Zahrā Tāheri, ou encore la première traduction anglaise des Versées labiales - pour reprendre le titre proposé par Christophe Balaÿ en français - de Yadollāh Royāï par les éditeurs de ce numéro), des essais ou des fictions se référant aux différentes strates des migrations afghanes en Australie tout au long du XIXe et du XXe s. (notamment l’extraordinaire épopée des chameliers afghans envoyés en Australie par l’Empire britannique à la fin du XIXe s. pour défricher l’outback, l’arrière-pays australien), ainsi que le bref et étonnant poème d’un poète-vétéran américain d’Afghanistan.

3Certains textes, a priori sans lien avec la culture persane, résonnent pourtant de manière troublante avec elle. C’est le cas de cette très belle nouvelle sur la lèpre en Australie de Claudine Jacques, écrivaine calédonienne, traduite du français, qu’on ne peut lire sans penser au documentaire de Forough Farrokhzād sur les lépreux iraniens.

4L’ouvrage, qui aurait pu profiter d’une homogénéisation de la translittération utilisée et qui présente quelques coquilles, réussit ainsi bien son pari d’ouvrir des passages, des perspectives non seulement au dialogue littéraire australo-iranien, mais bien au-delà.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julie Duvigneau. Laetitia Nanquette et Ali Alizadeh, « Laetitia Nanquette, Ali Alizadeh (eds.). Southerly “Persian Passages” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 2, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 18 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/51347 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.51347

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search