Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 40-4111. Littérature11.1. Littérature persane11.1.1. Littérature persane class...Gabrielle van den Berg, Charles M...

1
Gabrielle van den Berg et Charles Melville

Gabrielle van den Berg, Charles Melville (éds.). Shahnama Studies III. The Reception of the Shahnama

Compte-rendu réalisé par Viola Allegranzi
Référence(s) :

Gabrielle van den Berg, Charles Melville (éds.). Shahnama Studies III. The Reception of the Shahnama. (Studies in Persian Cultural History 12), Leiden-Boston : Brill, 2018, XIX + 431 p. [ISBN : 978-90-04-35624-5]

Texte intégral

1Ce troisième volume collectif de Shahnama Studies est un ouvrage à caractère multidisciplinaire, qui explore le rayonnement du Šāhnāme de Ferdawsī dans la production artistique et littéraire des mondes iranien, ottoman et indien à travers les époques.

2La première partie (« The Reception of Shahnama: Later Epics », p. 7-151) se concentre sur des personnages et épisodes « secondaires » du cycle épique persan : Bānū Gušasp, fille de Rustam (M. van Zutphen) ; Barzū, petit-fils de Rustam (G. van den Berg ; K. Yamamoto) ; l’affrontement entre Rustam et le démon Barḫiyās (Ch. Melville). M. Szuppe y présente des nouvelles données sur la tradition manuscrite du Šahriyārnāme.

3La deuxième partie (« The Shahnama in Later Contexts », p. 153-265) traite de l’emprise du Šāhnāme sur l’art de cour en Iran et dans l’empire ottoman à partir du XVe siècle. M. Bernardini offre un aperçu des références au poème dans l’historiographie timouride ; F. S. Eryılmaz et T. Deǧirmenci présentent des réécritures du Šāhnāme produites à la cour ottomane ; R. Shani analyse le cycle d’illustration d’un Ḫāvarānnāme, poème qui transpose l’épopée persane en contexte chiite.

4La troisième section du volume (« Textual Studies », p. 267-313) s’ouvre avec un essai de littérature comparée (C. van Ruymbeke), où les versions de l’histoire de Ḫusraw et Šīrīn proposées par Ferdawsī, Neẓāmī et Amīr Ḫusraw sont mises en parallèle. Suit une analyse anthropologique de la catégorie des filles de rois dans le Šāhnāme (A. Gabbay).

5La culture matérielle et l’art du livre font l’objet de la quatrième partie (« Art History and Manuscript Studies », p. 315-419). F. Melville présente des nouvelles découvertes et pistes de réflexion sur les références épigraphiques et iconographiques au Šāhnāme sur les carreaux en céramique ilkhanides.

6L’ouvrage se clôt avec deux études portant sur des manuscrits illustrés : un Šāhnāme produit à la cour de Bijapur, en Inde, vers 1610 (L. Weinstein), ainsi que le moins connu des deux Šāhnāme « de Bāysunġur » complétés à Hérat en 833/1430 (Sh. Mihan).

7Si plusieurs essais allient l’analyse textuelle et iconographique des œuvres manuscrites, d’autres avancent des réflexions sur l’héritage du Šāhnāme dans la propagande politique et dans la tradition orale des sociétés modernes et contemporaines. L’ouvrage montre ainsi toute l’étendue du thème de la réception du Šāhnāme, en proposant une multiplicité de sujets et d’approches.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Viola Allegranzi. Gabrielle van den Berg et Charles Melville, « Gabrielle van den Berg, Charles Melville (éds.). Shahnama Studies III. The Reception of the Shahnama », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 40-41 | 2019, document 1, mis en ligne le 30 décembre 2019, consulté le 07 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/52067 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.52067

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search