Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 42-433. Histoire, Art et Archéologie, ...3.0. GénéralitésMarijn Visscher, “Royal Presence ...

3
Marijn Visscher

Marijn Visscher, “Royal Presence in the Astronomical Diaries”

Compte-rendu réalisé par Francis Joannès
Référence(s) :

Marijn Visscher, “Royal Presence in the Astronomical Diaries” in J. Haubold, J. Steele, K. Stevens (eds.). Keeping watch in Babylon: the astronomical diaries in context. (Culture and history of the ancient Near East 100), Leiden – Boston: Brill, 2019, p. 237-268.

Texte intégral

1M. Vischer étudie les rapports établis entre les rois achéménides, puis séleucides et parthes et la ville de Babylone, tels que les transcrivent les Astronomical Diaries. Selon les normes culturelles et politiques babyloniennes, le roi doit en effet résider à Babylone, ville capitale, ce qui n'est plus le cas depuis la conquête de Cyrus en 539 BC. Or, les Diaries ne se proposent pas d'enregistrer simplement les actions royales: elles transcrivent une vision de l'histoire propre aux gens de Babylone. Dans la documentation qu'elles offrent — qui n'est évidemment que partielle, ce qui interdit d'utiliser l'argument a silentio — seuls deux rois ont marqué de leur présence la ville de Babylone: Alexandre le Grand lorsqu'il y succède à Darius III en octobre -331, et y reprend le titre de "roi du monde" et Antiochos III qui vient participer par deux fois au culte de Marduk dans l'Esagil en -205 puis en -187. Si des visites de souverains sont attestées par d'autres sources, on constate néanmoins une diminution indéniable sous la dynastie parthe arsacide. Mais, même si le roi n'est pas présent à Babylone, il garde un lien avec la ville, dès l'époque d'Artaxerxés II, par le biais d'intermédiaires privilégiés qui prennent une part active aux offrandes à Marduk et Beltiya, à Ištar de Babylone, mais aussi pour «la vie du roi». Il peut s'agir de fonctionnaires royaux ou de dignitaires relevant de l'Esagil, voire de responsables militaires, qui assurent aussi le maintien de l'ordre dans la ville. Sous les Parthes, cette présence royale prend la tournure de lettres adressées par le souverain en personne.

2Les Diaries enregistrent aussi des actions royales menées aux frontières de l'empire ou contre les peuples barbares, ou contre des adversaires traditionnels de Babylone comme l'Égypte ou l'Élam. Le roi achéménide, séleucide, ou parthe reste donc lié indissolublement au destin de Babylone, selon une vision qui transcende la réalité géopolitique et fait de la ville, de toute éternité, le centre du monde.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Francis Joannès. Marijn Visscher, « Marijn Visscher, “Royal Presence in the Astronomical Diaries” », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 42-43 | 2020, document 3, mis en ligne le 15 avril 2021, consulté le 09 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/52208 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.52208

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search