Navigation – Plan du site
351
Moḥammad Ḥasan Abrīšamī

« Čahāršanbesūrī manša’ az šabāngāh-e qatl-e Motavakkel dārad ». Bahāriyye, (esfand 1380-farvardīn 1381/mars-avril 2002), pp. 36-44. [La fête de čahāršanbesūrī puise son origine dans la nuit de l’assassinat de Motavakkel]

Compte-rendu réalisé par Morteza Kotobi

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1La relation qui a existé depuis toujours entre les Iraniens et le feu et plus généralement la lumière (zoroastrisme) incite l’A. à rechercher dans les mœurs et coutumes, les guerres et les fêtes, les religions et les croyances des peuples et peuplades iraniens et à dégager une vraie culture millénaire et permanente autour de ce thème.

2Jamais une étude aussi approfondie n’a été menée sur le feu ni une explication aussi juste donnée sur le « čahāršanbesūrī » (fête du dernier mercredi de l’année).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Morteza Kotobi. Moḥammad Ḥasan Abrīšamī, « « Čahāršanbesūrī manša’ az šabāngāh-e qatl-e Motavakkel dārad ». Bahāriyye, (esfand 1380-farvardīn 1381/mars-avril 2002), pp. 36-44. [La fête de čahāršanbesūrī puise son origine dans la nuit de l’assassinat de Motavakkel] », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 351, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 20 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5226

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page