Navigation – Plan du site
357
Anonyme

Economic and Social Commission for Asia and the Pacific. Assessment of drylands and desertified areas in the Islamic Republic of Iran. New York, United Nations, 2001, 73 p.

Compte-rendu réalisé par Jean-Pierre Digard

Entrées d’index

Rubriques :

16.1. Iran
Haut de page

Texte intégral

1Cet opuscule est censé faire le point de la lutte contre la désertification et la mise en valeur des déserts et zones arides sous la République islamique d’Iran – questions dont ce pays a commencé à se préoccuper dès les années 1950.

2Un Comité national de lutte contre la désertification a été créé, dont la présente brochure résume les premiers travaux. Le premier chapitre établit la classification et la superficie des principales régions écologiques et des principaux types de mise en valeur des terres (agriculture, pâturage, forêt, etc.), avec des références particulières à la région de Kāšān (p. 9). Pour ce qui est de la dégradation des sols et des biotopes, le chapitre II distingue des facteurs naturels (changement climatique) et des facteurs humains (croissance démographique, augmentation du bétail et surpâturage, conversion des pâturages en surfaces cultivées, usage incontrôlé des machines agricoles, exploitation pétrolière, utilisation irrégulière des ressources en eau et aménagements d’irrigation défectueux, guerres et exodes). Un rapide inventaire des mesures déjà prises pour lutter contre la désertification est ensuite dressé (reboisement principalement). Le chapitre III dresse la liste des institutions concernées par ces problèmes et identifie les contraintes organisationnelles qui entravent leur solution. Le chapitre IV essaie d’identifier les stratégies et les programmes à mettre en œuvre pour freiner la désertification, avec des exemples de grilles d’évaluation des actions en question. Enfin, un cinquième et dernier chapitre énonce des conclusions et des recommandations – recommandations qui apparaissent d’une banalité et d’une inutilité confondantes, au regard de l’ampleur des difficultés évoquées.

3On a donc là, au total, un excellent exemple des idées générales et de la langue de bois plus propres à enterrer les problèmes qu’à les résoudre, dont nombre d’ONG et d’« experts » internationaux se sont fait une spécialité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Pierre Digard. Anonyme, « Economic and Social Commission for Asia and the Pacific. Assessment of drylands and desertified areas in the Islamic Republic of Iran. New York, United Nations, 2001, 73 p. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 25 | 2004, document 357, mis en ligne le 15 mars 2006, consulté le 23 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5237

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page