Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 42-434. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVIe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et QâjârsWillem Floor. German sources on S...

4. Histoire, Période Musulmane
4.2. Histoire du XVIe au XIXe siècle
4.2.1. Safavides et Qâjârs
4

Willem Floor. German sources on Safavid Persia

Werner Gaboreau
Référence(s) :

Willem Floor. German sources on Safavid Persia. Washington D.C.: Mage Publishers, 2020, 736 p.

Texte intégral

1Que dit-on sur l’Iran safavide à un lectorat allemand (1589-1723) ?

2Après avoir traduit du latin en 2018 l’Amoenitatum Exoticarum (1712) du voyageur et érudit allemand Engelbert Kaempfer (1651-1716), Willem Floor poursuit sa démarche d’édition en anglais de sources européennes en lien avec l’Iran safavide. Il s’agit cette fois-ci de sources imprimées allemandes (fin du XVIe siècle - début du XVIIIe siècle) qui n’ont jamais été traduites dans une autre langue. À ces sources imprimées s’ajoute une source manuscrite, le voyage en « Perse » (1589-1590) de l’Autrichien Hans Christof von Teufel (1567-1624), dont cette édition propose une publication inédite (pp. 1-42). Il faut cependant préciser que seules les parties inhérentes à la Perse ont été traduites dans le cas des ouvrages qui se focalisent sur un espace géographique plus large que le monde iranien. Il ne s’agit de ce fait pas d’une édition complète de chaque source.

3Ce travail permet donc de faire connaître à un public anglophone, un corpus de quatorze sources allemandes : onze récits de voyages, deux compilations érudites ou « country studies » (dont un rapport informant de la situation de l’Iran safavide en 1722, dans le contexte des invasions afghane puis russe), ainsi qu’un imprimé assez singulier : l’appendice d’une pièce de théâtre apologétique (1699) sur les succès de la mission du jésuite néerlandais Gaspar Berze (1515-1553) au début du XVIe siècle à Ormuz.

4Le corpus publié présente une certaine homogénéité : les sources sont en majeure partie des récits de voyage d’agents de la Vereenigde Oost-Indische Compagnie (VOC). Ils montrent la connexion entre les sociétés d’Allemagne du nord et la VOC qui offrait l’opportunité à de jeunes allemands protestants de fuir la guerre de Trente Ans et/ou de voyager tout en s’enrichissant avant de revenir ensuite en Europe. Ces récits présentent une structure linéaire cadrée par le déroulement chronologique de l’itinéraire suivi. La présente édition de Willem Floor met en avant la simplicité et la particularité de ces récits, véritables témoignages, presque tous dépourvus de références littéraires antiques ou d’ambitions érudites, ce qui les distingue de la majeure partie des relations de voyage en Perse publiées en Europe au XVIIe siècle. Cela explique peut-être aussi l’absence de notoriété de la plupart de ces sources allemandes (hormis l’ouvrage de Johann Gottlieb Worm, imprimé trois fois au début du XVIIIe siècle), qui ne correspondaient vraisemblablement pas aux attentes de la société littéraire européenne à laquelle elles se destinaient. Un élément fait en revanche écho aux sources anciennes dans ces récits : la lecture du paysage à travers le prisme des toponymes antiques.

5Les deux compilations érudites également éditées ici ont une structure différente puisqu’à l’inverse des récits de voyage, celles-ci offrent une étude divisée en catégories thématiques, tandis que Die Staat von Persien (Anonyme, 1702) fut un véritable succès littéraire avec quatre publications entre 1702 et 1705. La pièce de théâtre apologétique, constitue quant à elle un précieux témoignage des types de supports utilisés pour l’éducation des fidèles catholiques dans le contexte posttridentin.

6Ce volume publié par Willem Floor permet ainsi de rentrer, grâce aux sources allemandes, dans la fabrique et la circulation des savoirs sur l’Iran safavide aux Temps modernes (itinéraires, commerce, système politique de l’État safavide, fonctionnement de la cour et réception des ambassades, évangélisation catholique, histoire des relations économiques entre la VOC et l’Iran), tout en montrant la place et les stratégies d’intégration des Allemands au sein des réseaux diasporiques européens en Asie.

7Toutes ces sources sont encore peu connues de celles et ceux qui s’intéressent aux relations entre l’Iran safavide et l’Europe (1501-1732). Cette édition apporte par conséquent une visibilité au versant allemand de l’érudition orientaliste européenne, longtemps méconnu et négligé par les spécialistes de l’Iran. Le lecteur appréciera enfin les notices biographiques élaborées par l’éditeur et précédant chaque texte publié.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Werner Gaboreau, « Willem Floor. German sources on Safavid Persia »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 42-43 | 2021, document 4, mis en ligne le 30 décembre 2021, consulté le 24 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/55283 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.55283

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search