Navigation – Plan du site

AccueilAbstracta IranicaVolume 42-434. Histoire, Période Musulmane4.2. Histoire du XVIe au XIXe siècle4.2.1. Safavides et QâjârsAlberto Tiburcio. Muslim-Christia...

4. Histoire, Période Musulmane
4.2. Histoire du XVIe au XIXe siècle
4.2.1. Safavides et Qâjârs
5

Alberto Tiburcio. Muslim-Christian Polemics in Safavid Iran

Werner Gaboreau
Référence(s) :

Alberto Tiburcio. Muslim-Christian Polemics in Safavid Iran. Edinburgh: Edinburgh University Press, 2020, 272 p.

Texte intégral

1Les recherches sur la controverse religieuse (religious polemic) entre chrétiens et musulmans se sont longtemps focalisées sur la période médiévale et le contexte géographique de la péninsule ibérique ou celui plus vaste, de la Méditerranée. Cet ouvrage contribue au défrichement d’un versant encore peu étudié de ce champ d’études : la controverse interreligieuse dans le monde iranien au cours de la première modernité. Il s'inscrit notamment dans la continuité des travaux de Dennis Halft et de Rasul Jaʿfariyan.

2Cette monographie inédite s'intéresse à la figure de ʿAli Quli Jadid al-Islam, un religieux augustin portugais envoyé à Ispahan à la fin du XVIIe siècle et qui s’y convertit à l’islam (v. 1697). Il ne s’agit cependant pas ici d’une biographie mais de l’étude d’un des traités de controverse apologétique écrit par Jadid al-Islam après sa conversion au chiisme duodécimain, « l’épée des croyants pour combattre les idolâtres » (Sayf al-muʾminin fi qital al-mushrikin), véritable magnum opus de son œuvre. Alberto Tiburcio entreprend de reconstituer dans cet ouvrage le contexte social et politique au sein de l’Iran safavide au moment de la conversion du père augustin. Il retrace d'autre part la parenté intellectuelle dans laquelle Jadid al-Islam s'insérait : son traité acheva un cycle de controverse religieuse antimusulmane et antichrétienne initié par Jérôme Xavier dans l’Inde moghole à la fin du XVIe siècle et qui impliqua tant des missionnaires catholiques que des théologiens chiites.

3L’objectif de l’A. est de restituer la pensée du religieux converti en analysant les sources qu’il mobilise ainsi que les biais rhétoriques mis en œuvre pour réfuter le christianisme et faire l’apologie de l’islam chiite. L’ancien missionnaire augustin mit à profit sa maîtrise du latin et de l’arabe pour remettre en cause la traduction de la Biblia Sacra Arabica (1671-1673), tout en étendant ses accusations à la Vulgate de saint Jérôme (IVsiècle). Il eut de ce fait recourt à un procédé classique de la controverse religieuse musulmane : l’accusation de falsification des Écritures (taḥrīf) par les chrétiens. Les sources chrétiennes furent également réinterprétées grâce au genre de « la quête des signes de la prophétie » (dalāʾil al-nubuwwa), afin de montrer les preuves de la révélation prophétique musulmane et de la validité de l’imamisme (dalāʾil al-imāma). La controverse religieuse mise en place par Jadid al-Islam est à la croisée de deux systèmes de pensée religieux, en comparant des citations de la Bible et des hadiths. La structuration argumentaire du traité de Jadid al-Islam permet à Alberto Tiburcio de remettre en cause les concepts « d’innovation » et « d’originalité » pour souligner la chiitisation des outils classiques de la controverse religieuse musulmane faite par le nouveau converti, tout en utilisant les méthodes de la scolastique catholique. L'apport du converti est donc l'entrelacement de deux traditions de controverse apologétique. L'A. expose enfin la dimension anti-soufie du Sayf al-muʾminin, par le biais de la comparaison avec les dogmes chrétiens, qui révèle les courants de pensée à l'œuvre parmi les théologiens chiites à la fin de la période safavide.

4Parmi les nombreux mérites de ce travail, il faut noter l'impressionnante mise en valeur de l'intertextualité du traité de Jadid al-Islam par Alberto Tiburcio. Cette controverse religieuse chiite ne fut en effet pas construite en vase clos, elle témoigne à l'inverse de la circulation des textes à l'œuvre entre l'Iran safavide et l'Europe, mais aussi de la postérité de ce traité dans les cercles érudits chiites après la fin de la dynastie safavide. Cet ouvrage intéressera celles et ceux qui étudient l'histoire des savoirs « missionnaires » dans le contexte posttridentin, la controverse apologétique chrétienne-musulmane, les diasporas européennes à Ispahan ainsi que les connexions entre les réseaux érudits chiites iraniens et catholiques européens de la fin du XVIIe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Werner Gaboreau, « Alberto Tiburcio. Muslim-Christian Polemics in Safavid Iran »Abstracta Iranica [En ligne], Volume 42-43 | 2021, document 5, mis en ligne le 30 décembre 2021, consulté le 18 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/55287 ; DOI : https://doi.org/10.4000/abstractairanica.55287

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-SA-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-SA 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search