Navigation – Plan du site
17
Marco Moriggi

La lingua delle coppe magiche siriache. Quaderni Semitistica 21, Florence, Editions Dipartimento di Linguistica, Università di Firenze, 2004, un vol. in-8° de 298 p., 3 cartes et 22 tables hors texte.

Compte-rendu réalisé par Christelle Jullien

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

1Avec les coupes magiques, les scribes araméens de Mésopotamie sassanide (3e-7e s. ap. J.-C.) nous ont fourni un répertoire intéressant de formules protectrices et d'exorcismes. La documentation sur les pratiques magiques de ces objets suscite divers intérêts : philologique, historico-religieux, anthropologique et, de façon plus marginale, archéologique. Dans cette analyse essentiellement grammaticale, l'A. commence par comparer une ample série de textes judéo-araméens babyloniens, mandéens et, en pourcentage moindre, syriaques ­ variétés d'araméens traditionnellement regroupés dans la catégorie géographique de l'araméen oriental. L'analyse de leurs particularités linguistiques permet à l'A. de les différencier et de situer le syriaque de ces coupes magiques par rapport au syriaque classique et aux araméens de Mésopotamie. L'A. a donc pour intention de constituer un large corpus sur les inscriptions syriaques des coupes, avec une grande proportion d'inédites.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christelle Jullien. Marco Moriggi, « La lingua delle coppe magiche siriache. Quaderni Semitistica 21, Florence, Editions Dipartimento di Linguistica, Università di Firenze, 2004, un vol. in-8° de 298 p., 3 cartes et 22 tables hors texte. », Abstracta Iranica [En ligne], Volume 27 | 2006, document 17, mis en ligne le 02 janvier 2007, consulté le 27 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/abstractairanica/5538

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page